Luttez contre la procrastination grâce au principe SMART

Vous avez du mal à vous mettre au travail ?

Vous vous sentez fatigué, préoccupé ou démotivé ?

Vous auriez absolument besoin de réviser un examen, de terminer un projet ou d'amorcer une tâche déjà plusieurs fois remise à plus tard…mais chaque tentative pour vous y mettre reste vaine ?

 

Comment faire ?

Dans votre situation, vous êtes convaincu qu'il ne s'agit plus de réfléchir. Vous savez très bien pourquoi vous êtes bloqué :

– Ce cours que vous devez réviser n'a éveillé en vous aucune curiosité. Vous diriez même qu'il ne sert à rien, n'a aucun intérêt et vous a littéralement fait perdre votre temps. Et pourtant, vous devez valider votre examen…

– Vous venez de rompre avec votre petit(e)-ami(e). Vous vous sentez rejeté(e), nul(le) et incapable de rien. Votre souhait le plus cher serait de passer toute la journée au fond de votre lit, pour ne voir personne, ne penser à rien et prendre le temps d'être triste. Et pourtant, vous devez finaliser un dossier à rendre dans deux jours…

– Votre orientation est le sujet à l'ordre du jour depuis plusieurs semaines. Vous devez décider quelles formations et quelles écoles retenir dans APB. Ces choix vont déterminer où vous serez inscrit l'année prochaine, quel diplôme vous allez obtenir, quel métier vous pourrez exercer et quelle vie vous allez avoir. C'est au-dessus de vos forces de choisir aujourd'hui ce que vous allez faire pendant les 42,5 prochaines années (à ce jour…). Et pourtant, il ne vous reste plus que quelques heures pour vous décider…

– Vous avez un emploi à trouver, une thèse à écrire, une lettre de motivation à rédiger, un CV à mettre à jour, des appels téléphoniques à passer, etc., etc., etc. Vous remettez à plus tard, les échéances se rapprochent, les rappels à l'ordre se multiplient. Et pourtant, vous avez le sentiment que tout cela est au-dessus de vos forces et que vous n'y arriverez jamais.

 

En tant que psychologue, j'aurais tendance à vous dire qu'il faut commencer par comprendre "pourquoi", et que quand vous aurez mis le doigt sur la "cause", vous aurez déjà fait un pas vers la "solution".

Vous ne vous sentez pas à la hauteur ?

Vous avez la flemme ?

Tout ce que vous avez à faire n'a aucun sens ?

 

Regardez du côté de votre histoire, des relations avec vos proches, de vos expériences de vie…

 

Oui, c'est vrai. Lorsque j'accompagne des familles, des enfants, des adolescents ou des étudiants en difficulté, explorer les raisons profondes de leur manque d'envie et d'entrain permet de prendre le temps de s'intéresser à ce qui fait problème plutôt que d'envisager d'emblée le moyen de s'en débarrasser. 

Chaque difficulté a un sens. Trouver lequel permet de mieux savoir qui l'on est, ce que l'on veut et pourquoi. Et ce cheminement redonne une énergie incroyable, du temps et de l'espace pour penser…et agir.

 

Bon. Mais en tant que personne également sujette à la procrastination, qui sait "pourquoi elle procrastine", je peux également vous dire qu'il m'arrive d'avoir envie de mettre ma "machine à penser" en veille, pour réaliser les tâches concrètes que je sais devoir et vouloir réaliser pour que mes projets se concrétisent.

Parce que concrétiser mes projets, c'est également très important pour moi…et certainement pour vous.

 

Comment passer à l'action grâce au principe SMART ?

Mon objectif actuel : communiquer sur mon activité et faire connaître mes formations (que vous pouvez découvrir sur mon site heleneweber.org)

Toutes les actions que je dois mettre en oeuvre pour me faire connaître me coûtent énormément. J'aimerais que les gens s'inscrivent à mes formations sans avoir à faire aucune publicité (sic). 

Je ne me sens pas à ma place lorsqu'il s'agit de "vendre" : me mettre en avant, expliquer combien ce que je propose est intéressant, etc.

Cela ne veut pas dire que je ne travaille pas. Depuis deux ans et demi, j'ai publié plus de 200 articles sur ce blog, écrit un livre (Objectif mémoire, publié aux Editions Eyrolles), conçu une formation en ligne, animé déjà deux formations à Paris sur le thème (Ré)apprenez à travailler avec plaisir et efficacité. Tout cela en travaillant à plein temps comme psychosociologue à l'Université de technologie de Troyes (je suis tout de même passée à mi-temps en septembre dernier), et en ayant un bébé (en 2013). 

Quand je fais le compte, cela fait quand même pas mal de projets menés jusqu'au bout.

Et pourtant, croyez-le ou non, je suis également sujette à la procrastination. J'aime écrire des livres, je suis très en difficulté dès qu'il faut que j'en fasse la publicité.

Et c'est là que le principe SMART est venu à mon secours.

En gros :

– arrêtez de réfléchir,

– listez des actions à réaliser

– et allez-y petit à petit.

 

SMART correspond à un accronyme :

Spécifique

Mesurable

Acceptable

Réalisable (ou réaliste)

Temporellement défini

 

Par exemple, si je me mets à mon bureau et que je me dis qu'il faut "que je travaille ma communication'", vous pouvez être sûr que je vais commencer par lire mes mails, aller aux toilettes, ranger mon bureau, regarder un épisode de 30 Rock (une série que je suis en ce moment…), faire quinze allers-retours à la cuisine pour manger un bonbon, un bout de pain, un yaourth, une pomme et encore un bonbon, me lever pour faire des étirements, consulter mes SMS, appeler une amie et retourner à la cuisine pour finir les bonbons.

Bref. Je procrastine dans les grandes largeurs.

Du coup, sachant de quoi je suis capable, j'adopte une autre approche.

"Travailler ma communication": voici exactement le genre d'objectif très vague, impossible à "mesurer" et au délais complètement indéfini.

C'est la même chose lorsque l'on se donne les objectifs suivants : trouver un emploi ou un stage, réviser un examen, avancer son mémoire ou sa thèse, "travailler ses maths ou son français", etc.

Ces objectifs ne sont pas SMART.

Ils sont très ambitieux. On ne sait pas comment s'y prendre. On a l'impression d'être face à une montagne infranchissable.

 

Votre but doit donc être :

  1. De définir toute une série de tâches intermédiaires qui vont vous permettre d'atteindre votre but
  2. Ces tâches doivent être précises
  3. Elles doivent pouvoir être réalisées en un temps défini
  4. Vous devez pouvoir répondre par oui ou par non si l'on vous demande si vous les avez réalisées
  5. Bref. Ces tâches doivent être SMART : spécifiques, mesurables, acceptables, réalisables et temporellement définies.

 

Quelques exemples

Je dois réviser un examen de maths :

  1. Faire la liste de tous les chapitres au programme de l'examen
  2. Réaliser une mind map qui synthétise l'ensemble du programme
  3. Identifier toutes les connaissances à maîtriser au sein de chacun des chapitres
  4. Entourer les connaissances que je ne maîtrise pas encore
  5. Réaliser une fiche-méthode pour chacune des connaissances que je ne maîtrise pas encore
  6. Faire un exercice qui me demande d'être capable d'utiliser chaque notion au programme
  7. Réaliser une fiche-problème sur le contenu du cours
  8. Etc.

Je dois réaliser mon mémoire :

  1. Choisir un thème
  2. Identifier un problème à résoudre ou des questions à se poser en rapport avec le thème retenu
  3. Formuler un objet de recherche
  4. Etablir une liste d'articles et de livres à lire en rapport avec mon objet de recherche
  5. Réaliser une mind map qui synthétise le contenu de chacun des documents lus
  6. Elaborer deux à quatre hypothèses en lien avec mon objet de recherche
  7. Concevoir un dispositif d'investigation
  8. Etc.

Evidemment, chacune de ces actions peut être insuffisamment SMART, tout dépend de votre maîtrise de la méthode pour réaliser chacune d'elles, mais également de votre état d'esprit. Pour ma part, je peux avoir une idée précise de la façon d'élaborer un objet de recherche, pourtant, le faire concrètement peut m'amener à longuement procrastiner. Il s'agirait alors de définir de nouvelles actions, plus précises et plus concrètes encore.

Par exemple, je dois choisir le thème de mon mémoire :

  1. Aller à la bibliothèque universitaire et feuilleter des ouvrages en lien avec ma discipline pour lister les thèmes qui m'intéressent
  2. Feuilleter mes cours depuis le début de mon cursus, à l'affût des thématiques qui éveille mon intérêt
  3. Prendre RDV avec mon directeur de mémoire pour solliciter son aide et ses idées
  4. Faire 15 minutes de brainstorming pour noter tout ce qui me vient en tête concernant des projets possibles sans me censurer
  5. Aller à la bibliothèque universitaire et consulter les mémoires réalisés par les étudiants des années précédentes
  6. Etc.

 

Et vous, quelles seraient les actions SMART que vous auriez à me conseiller pour faire ma publicité ? 

 

13 thoughts on “Luttez contre la procrastination grâce au principe SMART”

    1. Bonjour,

      Je vous remercie pour votre proposition, qui s’accompagne d’une foi innébranlable en mes capacités !

      Evidemment, comme vous vous en doutez, j’ai consulté beaucoup de contenus concernant le webmarketing, la vente, etc.

      Au fur et à mesure de mes recherches et lectures, j’ai cependant pris conscience que je ne voulais pas vendre à tout prix. Beaucoup de techniques de vente s’appuient sur la manipulation pour être efficaces, et je ne souhaite pas les utiliser. 

      On peut cependant penser que si ce que l’on vend est de qualité et aide vraiment les gens, la fin justifie les moyens. Mais pour ma part, je ne m’y résouds pas. Et puis, je suis très très critique en ce qui me concerne. Du coup, je suis sans arrêt en train de me remettre en question, j’ai toujours l’impression que mes écrits, mes produits ou mes formations pourraient encore être meilleurs (ce qui est le cas évidemment). Vendre ce qui est perfectible, c’est compliqué pour moi.

      Vous remarquerez que mon problème n’est pas tant de savoir « comment faire », mais de trouver la méthode qui va me correspondre, et résonner avec mes valeurs profondes.

      Bonne journée,

      Hélène

       

  1. Allez je me lance pour répondre à votre question : « Et vous, quelles seraient les actions SMART que vous auriez à me conseiller pour faire ma publicité ? »

    * faire une mind map 1 avec thème central « publicité » ou « me vendre » en laissant libre cours à tout ce qui vous vient concernant le sujet et en essayant d’aller le plus loin possible…
    Son but : faire remonter l’inconscient, les peurs, les résistances, les tensions, les expériences passées qui viennent se nouer à cette action

    * travailler ces peurs/tensions/réticences… à votre manière
    (personnellement j’utilise la logosynthèse [cf Laurent Marchand], les affirmations ou la confrontation de la peur [aller au bout du bout de ce qui peut m’arriver de pire, l’accepter comme possible et faire ce qu’il faut pour avoir le max de ressources pour y faire face])

    * faire une **mind map 2** avec le même thème (« publicité » ou « me vendre »…) mais en posant les questions suivantes…
    – POUR QUOI je veux me vendre (ce que vous voulez vraiment obtenir en faisant votre publicité = vos vrais besoins)
    – A QUI je veux le vendre (public cible)
    – COMMENT je peux le vendre (moyens que je connais déjà et moyens que je pourrais employer pour avoir des informations nouvelles [formations, aides, conseils…])
    – ECOLOGIE (que se passera-t-il si je réussis -> pour moi -> pour mes proches, quelle sera mon image de moi, quelle image les autres auront de moi…, quel(s) risque(s) je cours…)

    * faire une **mind map 3** pour déterminer toutes les étapes qui vous mèneront vers l’objectif/les objectifs défini(s) dans la mind map 2 et utiliser la méthode SMART

    Et durant toutes ces étapes utiliser « les affirmations » pour réaliser que vous êtes déjà en train de réussir à faire votre publicité et à vous vendre =D

    Qu’en pensez-vous ?
    Mes idées vous ont-elles été utiles ?

    1. Bonjour,

      Et bien, avec votre proposition, me voici comblée. A aucun moment vous ne me jugez, ni ne me proposez une démarche clés en main qui ne me correspondrait pas. Il va me falloir définir moi-même quel processus de vente je vais adopter, en m’appuyant sur mes valeurs et mon projet.

      Voici ma révélation de ces derniers jours : je trouve que les techniques que je présente sur ce site devraient être enseignées à l’école et à l’université (c’est d’ailleurs ce qui se passe dans l’école d’ingénieurs où je travaille). Je vais donc faire des démarche pour proposer des formations à l’Education Nationale (pas facile, mais pas impossible).

      Merci et à bientôt,

      Hélène

       

  2. C’est intéressant. « Lorsqu’il s’agit de « vendre » » un projet autre que le mien, ça coule tout seul, je suis même assez bonne à ça mais lorsqu’il s’agit de « me mettre à table » pour enfin concrétiser mes idées, c’est comme si c’était la page blanche…
    Ce billet me parle beaucoup.

    1. Bonjour,

      C’est effectivement une étape essentielle : c’est d’ailleurs en me posant cette question que j’ai réalisé pourquoi il m’était difficile de communiquer efficacement sur mon activité.

      A bientôt,

      Hélène

  3. C’est exactement ce que je ressens. J’ai essayé, comme vous, de faire de la publicité, mais sans résultat. Je repousse toujours le moment et ne me sens pas capable. La peur du jugement des autres sûrement. Je suis contre la manipulation et déranger les autres. Je cherche des solutions qui me permettent de promouvoir mon activité tout en étant dans la ligne directrice de mes convictions. Je connais les raisons mais je ne peux me résoudre à passer outre… Si quelqu’un a une solution, je suis preneuse, plutôt 2 fois qu’une ! Merci Hélène W pour cet article dans lequel beaucoup se retrouveront, je pense !

    1. Bonjour,

      Si vous acceptiez de me parler de votre projet (et de ce dont vous souhaitez faire la publicité) dans un message (via le formulaire de contact par exemple), je pourrais sûrement vous proposer quelques pistes à explorer. J’ai beaucoup avancé sur mon projet ces derniers temps, et cela m’a permis d’envisager des stratégies de communication qui commencent à porter leurs fruits (et qui correspondent à mes convictions).

      A bientôt,

      Hélène

  4. Bonjour, je consulte votre site et avant toute chose, MErci de vos conseils!!!!

    Je dois élaborer un mémoire pour un MBA…c'est la première fois que j'en fais un…Pas de méthodologie, panique à bord…Surcharge de travail en prime…

    Et pour courronner le tout, manque de confiance en moi qui se fait ressentir…

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *