Manuel de lutte contre la flemme à l’usage des parents, des enseignants et des étudiants

Il y a deux mois, je vous ai parlé d'un projet qui me tient à coeur : écrire un livre qui serait le fruit du travail que j'ai réalisé depuis quatre ans au sein de mon université et sur ce blog.

En voici la problématique :

En France (mais également en Belgique, au Canada, en Suisse, etc.), le taux d'échec à l'Université est extrêmement élevé. Il atteint les 60% en LIcence.

Même là où je travaille, et alors que les étudiants sont sélectionnés sur la base de leurs résultats scolaires (tous les étudiants sont issus d'une bac scientifique avec une moyenne de 13/20 minimum en maths et en physique), le taux d'échec est très significatif.

Comment comprendre l'échec des étudiants dans les premières années de leur cursus universitaire ? Comment comprendre que nombre d'entre eux aient tant de difficultés à se mettre sérieusement au travail ? Et surtout, comment les aider à trouver leur place, à trouver leur voie et à exploiter leurs ressources pour les mettre au service d'un projet qui a du sens ?

Mon projet en lien avec ce blog :

Parfois, je ne rencontre aucune difficulté pour me lancer dans un nouveau projet. A d'autres moments, la tâche me semble ardue, je doute de mes capacités et je me demande si je vais être à la hauteur.

Comme je l'ai annoncé, ce projet me tient particulièrement à coeur. Je me mets donc la pression et je repousse régulièrement le moment de m'y engager sérieusement.

C'est ainsi que j'ai eu l'idée de me servir de mon blog pour me motiver et m'imposer de la rigueur dans mon travail.

J'ai donc couplé ce projet d'écriture avec un autre projet, celui de mettre en ligne des vidéos de moi en train de vous raconter mon travail d'écriture :

– Comment j'ai élaboré ma problématique…

– Les  questions que je me pose lorsque je dois écrire…

– Les idées qui me viennent et les difficultés auxquelles elles me confrontent…

Bref. Je vais vous raconter en direct mes avancées, mes difficultés et mes moments de procrastination.

Pour le moment, j'ai longuement réfléchi à mon plan (qui est quasi-finalisé depuis des semaines) et j'ai commencé à rédiger l'introduction).

Je vous confie donc la nouvelle version : première vidéo la semaine prochaine !

 

Voici mon plan détaillé de mon manuel de lutte contre la flemme :

1)   Aidons-les à trouver leur place

 

Se sentir bien au sein d’un groupe de pairs

Atelier n°1 : apprivoiser sa nouvelle vie

 

Se sentir à sa place au sein de l’institution scolaire

Atelier n°2 : les stratégies des étudiants qui réussissent

 

Articuler ce que l’on est avec ce que les autres attendent de nous

Atelier n°3 : devenir sujet de son histoire

 

Interroger son rapport à la réussite, au travail et à l’école

Atelier n°4 : ce que le monde nous permet de vivre

 

2)   Aidons-les à trouver leur voie

 

Prendre appui sur ses talents

Atelier n°4 : définir ses points forts

 

Prendre conscience de ce qui est important pour soi

Atelier n°5 : identifier ses valeurs

 

Construire un projet professionnel en accord avec ce que l’on est

Atelier n°6 : construire un projet professionnel

 

Elaborer un projet de formation au service de ses objectifs professionnels

Atelier n°6 : élaborer un projet de formation

 

3)   Aidons-les à exploiter leurs ressources

 

Apprivoiser le manque, les erreurs, le doute et les règles

Atelier n°7 : faire le bilan de sa motivation

 

Connaître son profil d’apprentissage

Atelier n°8 : visuel, auditif ou kinesthésique ?

 

Améliorer ses capacités de compréhension

Atelier n°9 : (re)apprendre à faire des fiches de révision

 

Comprendre le fonctionnement de la mémoire

Atelier n°10 : comprendre comment fonctionne la mémoire grâce au procédé mnémotechnique du « palais de mémoire »

Atelier n°11 : l’art de l’efficacité sans le stress

 

Réfléchir face à un problème

Atelier n°12 : les différents niveaux d’acquisition d’une connaissance

Atelier n°13 : s’organiser pendant un examen

 

Prendre soin de ses ressources physiologiques

Atelier n°14 : apprivoiser la vie quotidienne

 

Prendre soin de ses besoins émotionnels

Atelier n°15 : identifier ses « croyances limitantes »

Atelier n°16 : quel procrastinateur êtes-vous ?

 

Conclusion : aidons-les à donner du sens à leurs études

 

2 thoughts on “Manuel de lutte contre la flemme à l’usage des parents, des enseignants et des étudiants”

  1. Bonsoir Hélène,

    Ce que j'apprécie avec votre démarche de réussite pour les étudiants, c'est qu'après 5 ans en université, vous essayez toujours de combattre sur tous les fronts, autant du côté étudiant que du côté professeur, et même en incluant les parents (qui prennent de plus en plus de place dans la vie des étudiants, bon gré, mal gré). Et le fait que vous exposez très clairement à savoir que l'université ne marche (presque) nul part laisse à penser que l'apprentissage et la motivation ne sont pas des problèmes si simple que ça (on s'en doutait mais c'est bien de le rappeler). Ca me laisse à penser que ce serait un problème de société, plus que d'étudiants. Ce n'est pas pour autant que l'on ne peut pas agir du côté étudiant !

    J'aime beaucoup les titres "aidons-les à" (même si je n'aime pas que l'on parle de moi autre qu'à la 2ème personne quand on est en face de moi) qui montre clairement que ce qui suit et parfois source de problème.

    Je ne sais pas ce qui m'a fait changer de positions au cours de ces deux / trois dernières années sur l'importance des choses d'un étudiant mais toujours est-il qu'elles ont changé. J'apporte aujourd'hui de plus en plus d'importance à la partie 3 de votre livre qu'au deux premières, car aujourd'hui, la "voie sacrale" qui nous conditionnais toute notre vie n'est plus véritablement valable et n'a plus envie d'être vécue… Je ne dis pas que faire une école d'ingénieur n'aide pas pour être ingénieur, mais à niveau égale, si on veut changer de secteur dans un secteur qui embauche, on peut se recycler relativement facilement (manque de peau, il n'y a pas beaucoup de secteurs qui recrutent aujourd'hui) !

    J'ai beaucoup envie de suivre votre travail (et d'en discuter). Si je le faisais dans ce message, il ferait l'équivalent de douze page, je ne vais pas le faire. Cependant, j'ai depuis longtemps voulu vous écrire quelque chose sur les profils d'apprentissage. J'ai regardé un peu sur le net, n'ai pas trouvé grand-chose à mon grand étonnement. Pour moi, la manière d'apprendre est bien plus complexe que celles décrites dans les simples profils d'apprentissage. Et je pense que ce serait une grave erreur de se focaliser seulement sur ceux-ci. Seulement, je n'arrive pas (encore ?) à trouver une description qui définit complètement la manière de travailler, d’apprendre de tout le monde. Je crois d'abord que ce serait une grave erreur de considérer que l'on apprend tout de la même manière (mes difficultés en langues comparé à mes facilités en sciences – j'ai regardé ce qui me correspondait sur le site apprendre à apprendre, je suis de profil de compréhension à environ 1/3 auditif, 1/3 visuel et 1/3 kinesthésique, de profil de motivation incluant 3 des 4 profils et de profil d'identité comprenant 5 des 7 profils à se demander si je n'ai pas un complexe de la personnalité…). Je n'aime pas non plus faire une distinction par matière. Je conçois la distinction en idée de savoirs (et par là, la description qui est fait avec le système utilisé en lycée en SVT est très intéressant : savoir s’informer (I), raisonner (Ra) réaliser (Re) communiquer (C) mais n'englobant pas encore tout et n'est pas forcément très uniforme en France). Bref, ce domaine n'est pas si bien documenté et a encore de belles heures devant lui !

    En petit post scriptum, c'est la deux ou troisième fois que vous écrivez un plan de livre sur votre cite, je ne les trouve pas très lisibles (l'espace entre les lignes est mince et il n'y a pas d'alinéa – c'est mon "identité" perfectionniste qui ressort 🙂 ).

    Bonne soirée,

    Maxime

    1. Bonjour Maxime,

      C’est toujours un plaisir de vous lire. Je vous remercie beaucoup pour vos encouragements.

      Je vais prendre bonne note de vos remarques sur l’affiche de mes plans..;

      A bientôt,

      Hélène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *