Négocier en cas de conflit (2e partie)

La semaine dernière, j’ai partagé avec vous un exercice dans le cadre duquel j’ai présenté une démarche de négociation en 5 étapes (cf. William URY):

  1. Passer des positions aux intérêts.
  2. Imaginer de nouvelles solutions qui prendraient en compte les intérêts de chacun.
  3. Définir des critères communs.
  4. Identifier la meilleure solution de rechange de tous les protagonistes impliqués au cas où la négociation n’aboutirait pas.
  5. Finaliser une solution.

Cette semaine, je partage avec vous la suite de l’atelier.

Après avoir exposé la démarche de la négociation d’un point de vue théorique, je l’illustre concrètement en racontant une histoire intitulée « les vacances en couple ».

Chaque étape de la négociation est illustrée par une planche de BD (si vous vous posez la question : oui, mes compétences en dessin sont limitées…mais j’ai fait de mon mieux !).

Ensuite, je distribue à chaque groupe de participants des cartes sur lesquelles figurent les dessins de la BD et les cinq étapes d’une négociation explicitées. Et je leur demande d’ordonner les cartes en faisant correspondre l’étape théorique à l’étape de l’histoire qui lui correspond en BD.

Cette démarche permet aux participants de monter progressivement en compétence.

Connaître : présentation rapide des 5 étapes de la négociation.

Comprendre : illustrer la démarche par un exemple concret + ordonner les différentes étapes en associant un exemple à chacune d’elles.

Appliquer : reproduire la démarche à partir d’une situation inédite.

Dans la deuxième partie de cette séquence, je demande à chaque groupe d’imaginer une négociation en suivant les 5 mêmes étapes, et en utilisant également la bande-dessinée.

Ina et Djamel ont prévu de partir en vacances ensemble. Ina souhaite passer deux semaines en Bretagne au bord de la mer. Djamel veut randonner dans les Vosges. Après une année universitaire éprouvante, l’un et l’autre accordent beaucoup d’importance à la destination des vacances et veulent imposer leur choix.

Ni l’un ni l’autre ne semble décidé à céder et le conflit s’envenime. Djamel propose à Ina de discuter de leurs préoccupations respectives…

Ina n’a pas beaucoup d’argent à consacrer à ces vacances. Ses parents ont une maison de famille en Bretagne où ils peuvent séjourner. Cela permettrait au couple de faire des économies. Par ailleurs, « vacances » est pour elle synonyme de « baignade en mer ».

Djamel a besoin de nouveauté. Ils sont déjà allés en Bretagne l’année précédente. Découvrir de nouveaux paysages, randonner dans la nature, se retrouver tous les deux : telles sont ses préoccupations. Il apprécie les parents d’Ina, mais ne souhaite pas passer ses vacances avec eux.

Leurs échanges permettent de mettre en évidence les intérêts de chacun, au-delà de leurs positions respectives.

Les intérêts d’Ina : se baigner dans la mer, respecter un budget limité, passer ses vacances avec Djamel.

Les intérêts de Djamel : varier les lieux des vacances d’une année sur l’autre, passer du temps seul avec Ina et ne pas être contraint de vivre deux semaines avec ses parents, découvrir de nouveaux paysages, randonner.

Quelles nouvelles idées de vacances imaginer ?

Camper au bord de la mer ailleurs qu’en Bretagne…

Randonner le long du chemin des douaniers dans une région de la Bretagne qu’ils ne connaissent pas…

Randonner dans les Vosges au bord d’un lac ou d’une rivière où l’on peut se baigner…

Couper la poire en deux : passer une semaine en Bretagne dans la maison des parents d’Ina et une semaine à randonner dans les Vosges…

Passer deux semaines au pays Basque pour profiter de la mer ET de la montagne…

Passer deux semaines dans les Vosges cette année et retourner en Bretagne l’année prochaine…

Aucune des solutions imaginées ne satisfait véritablement l’un et l’autre. Comment faire un choix équitable et juste dans ces conditions ?

Ina propose à Djamel qu’ils se mettent d’accord sur les valeurs et grands principes qui leur permettront de prendre une décision.

Djamel demande conseil à ses parents et à ses amis en couple : comment parviennent-ils à se mettre d’accord concernant la destination de leurs vacances ? Il rapporte ces exemples à Ina :

1) Egalité : chacun choisit les vacances qu’il préfère une année sur deux.

2) Equité : chacun met l’argent qu’il veut consacrer aux vacances dans un pot commun, en fonction de ses moyens. L’argent est ensuite utilisé de manière égale pour les deux membres du couple.

Ina veut également que le choix soit équitable. Mais elle réalise que passer du temps avec ses parents est très important pour elle. Djamel ne veut pas retourner en Bretagne.

Djamel et Ina semblent dans une impasse. Ils décident de se laisser un peu de temps pour réfléchir séparément.

Ina se demande si elle pourrait passer du temps avec ses parents en Bretagne lors d’un des week-ends prolongés du mois de mai et réserver ainsi les mois d’été à ses vacances avec Djamel…

Djamel se demande s’il ne pourrait pas randonner dans les Vosges avec ses amis et partir en Bretagne avec Ina, pour lui faire plaisir…

Ina se demande si leur couple est fait pour durer s’ils n’ont pas envie des mêmes choses… Son ami Joaquim lui a dit qu’il serait ravi de partir en Bretagne si on le lui proposait…

Djamel se renseigne sur les randonnées à faire en Bretagne : il découvre des paysages à couper le souffle qu’il ne connaissait pas dans le Finistère…

Ina se demande si elle prendrait vraiment du plaisir à passer deux semaines en Bretagne avec ses parents si Djamel n’était pas avec elle… après tout, elle pourrait se baigner dans un lac ou une rivière, pour changer…

Djamel reconsidère les options qu’ils avaient envisagées pour tenter de satisfaire leurs intérêts à tous les deux…

Ina propose à Djamel de négocier à nouveau pour trouver une solution équitable et mutuellement satisfaisante.

Djamel a réalisé que le plus important pour lui était de passer du temps avec Ina sans ses parents. Si elle n’est pas prête à entendre ce besoin, il ne ressent plus l’envie de partir en vacances avec elle.

Ina a réalisé que le plus important pour elle était de trouver des activités qu’ils avaient envie de pratiquer ensemble, et que Djamel respecte son besoin de passer du temps avec ses parents.

Après discussion, Ina et Djamel décident de passer deux semaines à randonner le long du chemin des douaniers dans le Finistère. Ils feront du camping pour limiter leurs dépenses.

Sur le chemin du retour, ils passeront quelques jours avec les parents d’Ina dans leur maison de famille.

L’été prochain, Ina est d’accord pour changer de région et découvrir la baignade en rivière. Elle s’organisera pour passer un week-end avec ses parents lors des vacances de printemps.

Pour rappel, voici quelques exemples des conflits que les groupes avaient dû analyser dans le cadre des activités précédentes…

Une fois que les BD ont été réalisées au sein de chaque équipe, les idées sont mutualistes selon la démarche de « l’expert » :

  • Un témoin reste à sa table pendant que ses co-équipiers se dispatchent aux autres tables.
  • Chaque témoin présente le travail réalisé dans son groupe à ceux qui l’ont rejoint.
  • Tous les participants retournent à leur table et exposent au témoin et aux autres membres de leur groupe ce qu’ils ont découvert.

Cette séquence où les participants doivent imaginer un processus de négociation et le traduire en BD a pour objectif de leur faire intégrer la démarche en détail, appliquée à des difficultés qu’ils sont susceptibles de rencontrer dans le cadre des travaux de groupe qu’ils ont à mener par ailleurs dans leur cursus d’étude.

J’ai également utilisé cet exercice dans le cadre d’une formation pour adultes. J’ai suivi la même démarche, en modifiant les exemples de conflit afin qu’ils soient adaptés aux préoccupations des participants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.