Un an de formation de formateur : quels sont mes apprentissages ? (Hélène BOURGEOIS)

J’ai organisé cette année une formation de formateurs comprenant un module de formation à distance (ateliers.donnezdusens.fr), quatre journées de formation en présentiel, trois visioconférences d’analyse des pratiques et du coaching individuel.

Voici le retour de l’une des participante :

Hélène Bourgeois est facilitatrice et formatrice en pédagogie active.

N’hésitez pas à aller découvrir son site : HBFacilitation.com

J’organise une nouvelle formation de formateurs à distance du 18 février au 1er avril 2019. C’est le moment de vous inscrire pour réserver votre place. Toutes les informations ici : en savoir plus.

Hélène BOURGEOIS

Facilitatrice et formatrice en pédagogie active

 

Je viens de suivre mon dernier module de formation de formateurs avec Hélène Weber et j’avais envie d’en faire le bilan avec vous, à travers un article de blog, pour partager ce que j’en retiens.

 

Je me suis inscrite dans ce processus de formation hybride (présentiel + distanciel) pour trouver ma place dans le champ de la formation pédagogique. L’objectif le plus ambitieux pour moi était de savoir faire travailler des formateurs ensemble pour valoriser et améliorer leur pratique en prenant en compte leurs freins psychologiques.

 

J’avais très envie de retourner à l’école par le biais de ces formations, d’entrer par la fenêtre dans un monde que j’avais quitté par la porte du jardin. J’avais aussi des doutes sur ma place dans cet univers. J’étais heureuse d’investir mon temps pour valoriser les personnes qui s’occupent des nouvelles générations au quotidien, mais j’avais peur du côté parfois rigide de nos institutions scolaires qui m’a fait quitter l’école d’abord en tant qu’élève puis en tant qu’enseignante.

 

On dit souvent que les pédagogues sont des participants difficiles car ils remettent facilement en cause la manière de faire du formateur. Je crois, pour ma part, qu’à force d’être « sur scène », on oublie ce que cela fait d’être participant et de devoir respecter un cadre souvent contraint.

Certains participants sont dans une telle souffrance avec leurs élèves/ étudiants qu’ils m’ont fait vivre, sans en avoir vraiment conscience, ce qu’ils expérimentent au quotidien.

Pour moi, le plus gros apprentissage de cette formation a été d’apprendre à recevoir les différents sentiments des participants, dans cette situation en miroir, et à les encourager à les réinvestir dans l’analyse de leur propre pratique. Ce qu’ils ressentent peuvent les aider à mieux comprendre ce que leurs apprenants vivent dans leurs cours. Il s’agit de les encourager à utiliser leur expérience de participant en formation de formateurs afin de se reconnecter à leur public, en empathie.

Parfois, cela voulait dire pour moi poser un cadre et apprendre à ne pas tout accepter en renvoyant aux participants ce qu’ils me faisaient vivre et dans quelle mesure cela pouvait m’affecter.

Globalement, j’ai été très touchée par les histoires de chacun et par cette envie de transmettre qui était prête à s’épanouir malgré les freins du quotidien.

 

L’objectif était d’inviter les enseignants à intégrer leurs apprentissages pas à pas. Il ne s’agissait pas nécessairement de révolutionner leur manière de faire du jour au lendemain, mais de leur permettre de s’outiller à l’aide de grilles d’analyse et de méthodes efficaces.

L’idée est toujours de repartir avec une séquence de cours travaillée pendant la formation mais aussi le premier petit pas identifié pour le retour en salle de classe. « Sur quoi j’ai envie de travailler pour améliorer mes interventions ? »

 

Pour moi, la pédagogie est un cercle vicieux ou vertueux. Quand on commence à y voir plus clair et à comprendre ce qu’on pourrait faire pour améliorer sa pratique, qu’on se découvre la force de changer une chose qu’on a pourtant l’habitude de faire d’une certaine façon depuis longtemps, on peut commencer à bouger.

On peut se rendre compte que tout n’est pas adapté. Itérer dans ses pratiques, ce n’est pas échouer. C’est s’inspirer des problèmes rencontrés pour en tirer des apprentissages. Enseigner demande beaucoup d’humilité mais aussi une capacité de remise en question et de persévérance face à un public qui communique aussi sur des problèmes qui ne sont pas liés au cours.

 

Pour notre dernier module de formation, nous nous sommes réunis deux jours mi novembre, afin d’utiliser le théâtre forum et revenir sur des situations difficiles. Nous avons imaginé un autre dénouement aux situations problématiques que nous avions rencontrées, afin de mieux gérer la situation ou mieux se protéger à l’avenir.

 

Dans cette formation, j’ai suivi un enseignement en ligne pour approfondir mes connaissances en sciences de l’éducation et revenir sur des concepts clefs, travaillés dans les modèles de formation d’Hélène Weber.

J’ai participé à quatre journées de formation en présentiel en petit groupe pour connaître les autres participants, m’approprier les méthodes des formations et revenir sur mes difficultés.

Enfin, j’ai animé 18 jours de formation dans 11 villes différentes. Beaucoup de temps dans le train cette année, de nombreux paysages colorés, des villes où je n’étais jamais allée, d’autres que j’ai redécouvertes. Des expériences variées qui m’ont permis de découvrir des rapports différents à la formation et un premier constat : la pédagogie, l’interaction entre le transmetteur et les apprenants, laisse rarement indifférent. Les gens que j’ai rencontrés étaient soit intéressés pour la (re)découvrir, l’approfondir, passionnés, soit lassés, apeurés et même parfois dégoutés.

 

Je repars outillée personnellement et professionnellement et avec l’envie de continuer de m’investir dans ce champ professionnel où je suis à ma place.

 

Hélène BOURGEOIS

HBFacilitation.com

 

Cliquez ici pour obtenir des informations sur la formation de formateurs en ligne que j’organise du 18 février au 1er avril 2019. Hélène WEBER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.