Améliorer sa compréhension d’un contenu grâce aux Mind maps

7 nov 2013 by

Dans le cadre du module n°5 "Améliorer ses capacités de compréhension", je demande aux étudiants de réaliser une fiche de révision. 

Beaucoup d'entre eux n'en font pas. Je dois donc à la fois leur transmettre un technique concrète pour les faire, mais également les convaincre de leur intérêt. Et ce n'est pas gagné.

Nous avons tendance à vouloir conserver nos vieilles méthodes parce que nous les connaissons. Pourquoi s'aventurer vers l'inconnu ? Pourquoi changer ses habitudes (qui ne fonctionnent pas si mal…) ? Pourquoi perdre du temps à modifier sa méthode de travail alors que l'on a déjà tant d'autres choses à faire ?

Grâce à la fiche ci-après sur les "dérivabilités", je vais vous montrer comment le fait de réaliser des fiches de révision de type "fiche-problème", sous la forme d'une Mind map, peut vous aider à mieux comprendre :

Un étudiant qui n'avait pas encore travaillé son chapitre sur la "dérivabilité" en maths me dit la chose suivante : "vous nous demandez de faire une fiche qui synthétiserait tous les cas possibles que nous devrions être capable de traiter pour étudier la dérivabilité d'une fonction. Moi je vous dis que c'est impossible. Il y a trop de cas."

Voici typiquement l'impression qui se dégage dans n'importe quelle situation d'apprentissage lorsque l'étudiant étudie uniquement en résolvant des exercices, sans jamais étudier son cours

Tout se passe alors de la façon suivante en situation d'examen :

- soit l'étudiant a travaillé BEAUCOUP d'exercices et il est parvenu au bout d'un moment à faire le tour de tous les cas possibles (il faudra alors qu'il ait repéré ces différents cas et assimilé la méthode de résolution dans le cadre de chacun d'eux);

- soit il a l'impression que s'il n'est pas tombé sur l'exercice posé, il n'aura aucun moyen concret de savoir comment le résoudre.

 

Dans la cas de la "dérivabilité", l'étudiant devait avoir en tête une liste d'exercices dont il ne percevait pas les liens.

 

L'étudiant qui a réalisé la fiche ci-dessus lui a alors répondu : "non, il n'y a pas une infinité de cas. En réalité, soit on te demande d'étudier la dérivabilité en un point, soit on te demande d'étudier la dérivabilité globale. Ensuite, si on te demande d'étudier la dérivabilité en un point, la méthode à utiliser dépendra de son ensemble d'appartenance". 

La démarche consiste ici à prendre du recul par rapport à un type de problème à résoudre, et de repérer "de quoi dépend" la méthode de résolution à mobiliser. 

 

Un autre étudiant m'explique qu'il ne comprend pas comment réaliser une fiche-problème sur le thème "des cycles thermodynamiques". Il me dit qu'il y a trop de cas possibles…

Comment faire ?

Il faut repérer qu'il existe plusieurs outils à disposition pour réaliser un cycle. L'utilisation de ces outils doit être méthodique et dépend des conditions du problème. 

A vous d'identifier les différents cas possibles, les différents outils à votre disposition et leurs conditions d'utilisation. 

Si vous avez ce projet en tête, vous pourrez réaliser des fiches de révision qui vous amèneront à mieux comprendre votre contenu, et à mieux analyser les énoncés des problèmes posés en situation d'examen.

Dans l'exemple ci-dessus :

- Le problème est au centre de la fiche,

- Les cas possibles en bleu,

- Les conditions du problème en vert,

- La définition sous la forme d'une équation à vérifier en rose.

 

2 Comments

  1. Nicky Larson

    Article très intéressant, depuis que je fréquente votre blog, j’essaye du mieux que je peux d’arrêter ces mauvaises habitudes d’essayer de comprendre à partir des exercices et non du cour.

    • Hélène WEBER

      Bonjour,

      N’hésitez pas à partager vos fiches de révision ! Je serais ravie de les découvrir (en général, les fiches permettent de « voir comment un étudiant organise les informations dans sa tête).

      A bientôt,

      Hélène

Laisser un commentaire

Get Adobe Flash player