Comment développer vos capacités de mémorisation ?

 
 

Mémoriser des informations fait partie des principales activités d’apprentissage. Qui n’a jamais souhaité développer ses capacités de manière significative dans ce domaine ? Il s’avère en effet que les étudiants à même de mémoriser un grand nombre d’informations sont également ceux qui obtiennent les meilleurs résultats scolaires…

Et si c’était à votre portée ?

Que savez-vous du fonctionnement du cerveau concernant la mémoire ? Savez-vous comment votre esprit procède pour stocker et réactiver les informations lorsque vous le décidez ? En quoi le découvrir va-t-il vous permettre de développer vos capacités ?

C’est ce que nous allons voir ensemble.

Pour rédiger cet article, je me suis essentiellement appuyée sur le livre de Tony BUZAN Une tête bien faite.

 

1-      Comment fonctionne la mémoire pendant la période d’apprentissage ? (réponse et conséquences)

Imaginez que vous travaillez pour réviser un examen. Pendant deux heures d’affilé, vous faites des efforts pour mémoriser un grand nombre d’informations en faisant preuve de toute la concentration dont vous êtes capable. Question : quelle proportion d’informations pensez-vous mémoriser PENDANT votre séquence de révision ?

Exercice : réalisez un graphique dans lequel vous tracerez une courbe qui indiquera le pourcentage d’informations que vous pensez retenir à mesure que le temps s’écoule.

Il s’agit d’appréhender les capacités de mémorisation de votre cerveau PENDANT que vous apprenez.

Conclusion : les expériences réalisées avec ce protocole (voir le livre de Tony BUZAN Une tête bien faite) montrent que les capacités à mémoriser déclinent régulièrement à mesure que le temps s’écoule. Cependant :

–          Nous nous souvenons mieux de ce que nous apprenons au début et à la fin de la période d’apprentissage,

–          des informations retenues au moyen d’un procédé mnémotechnique spécifique (signification, rime, répétition…),

–          et des éléments marquants ou uniques.

Il convient ainsi de prendre conscience du fait que ce n’est pas parce que nous comprenons que nous mémorisons. La mémorisation requière une action différente et spécifique de notre part.

Méthode de travail : cette expérience a deux conséquences immédiates sur l’organisation de votre travail si vous souhaitez augmenter votre degré de mémorisation pendant que vous travaillez :

  • Faites des pauses régulières : une pause de 3 à 5 minutes toutes les 50 minutes environ permet de conserver un haut degré de mémorisation.

Attention :

–          Cette pause permet à votre cerveau de continuer à faire des liens associatifs entre les informations : elle sert donc également vos capacités de compréhension.

–          Par contre, elle ne doit pas vous conduire à perdre le fil de votre séquence de travail : il faut qu’elle donne lieu à une activité divertissante (afin de vous aérer), mais qu’elle ne vous conduise pas à vous déconnectez.

–          Ex : manger un morceau, faire des étirements, consulter quelques articles d’un site internet (deux ou trois bandes annonces de films…), etc.

–          Pour vous remettre plus facilement au travail ensuite, définissez avant même de prendre votre pause ce que vous ferez au moment de votre reprise.

  • Utilisez des procédés mnémotechniques quand vous travaillez, afin de favoriser vos capacités de mémorisation : je détaillerai les différents procédés qui existent dans l'article suivant.

 

2-      Comment fonctionne la mémoire après la période d’apprentissage ? (réponse et conséquences)

Imaginez maintenant qu’après avoir révisé un cours pendant deux heures, vous le mettez définitivement de côté jusqu’à l’examen final, trois mois plus tard. Question : quelle proportion d’informations pensez-vous garder en mémoire APRES votre séquence de révision ?

Exercice : réalisez un graphique dans lequel vous tracerez une courbe qui indiquera le pourcentage d’informations que vous pensez retenir à mesure que le temps s’écoule. Quel pourcentage d’informations pensez-vous avoir gardé en mémoire après 24h, une semaine, un mois…?

Il s’agit d’appréhender les capacités de mémorisation de votre cerveau APRES une période d’apprentissage.

Conclusion : les expériences réalisées montrent trois choses :

–          Le cerveau continue d’assimiler les informations APRES une période d’apprentissage,

–          Sans réactivation, nous oublions plus de 80% des informations d’un contenu seulement 24h après l’avoir appris,

–          Il nous reste toujours des informations en mémoire, même longtemps après.

Les pauses que vous réalisez PENDANT une période d’apprentissage permettent à votre cerveau de continuer à assimiler les informations.

Des réactivations régulières du contenu sont nécessaires si vous souhaitez inscrire les informations dans votre mémoire à long terme.

Méthodes de travail :

  • Travaillez un peu régulièrement plutôt que beaucoup la veille d’un examen : étalez l’étude d’une même matière sur différents créneaux et sur la durée, cela permettra à votre cerveau d’assimiler beaucoup plus facilement les informations et de les mémoriser avec davantage d'efficacité.
  • Réactivations régulières : établissez un planning opérationnel de réactivation des informations afin de vous remémorer les informations dès que votre mémoire décline.

Il est certain que pour jouer son rôle efficacement, la réactivation des informations doit être rapide : il ne s’agit pas de passer deux heures à re-travailler un contenu que vous avez déjà passé deux heures à comprendre une semaine auparavant.

Pour ce faire, il peut s'avérer nécessaire de réaliser des fiches de révision qui reprennent les éléments essentiels des raisonnements, concepts et informations dont vous souhaitez vous souvenir.

Afin de réaliser ce travail de synthèse, vous pouvez vous familiariser avec les techniques de travail suivantes (cliquez sur les liens pour accéder aux articles ) :

–          L’usage des concepts et des mots-clés dans la prise de note

–          L’élaboration de fiches de révision

–          La réalisation de Mind maps

Pour découvrir les procédés mnémotechniques qui peuvent vous aider à booster votre mémoire, lisez cet article.

 

8 thoughts on “Comment développer vos capacités de mémorisation ?”

  1. "Boostez votre mémoire" la première partie est intéressante, sinon après ce n'est que du blabla, je préfère le livre "tout sur la mémoire" qui est bien mieux et qui explique les différentes techniques de mémorisation.

    1. Bonjour,

      Moi, le meilleur livre que j’ai lu sur la mémoire, c’est Aventures au coeur de la mémoire, l’art et la science de se souvenir de tout, de Joshua Foer. J’en ai fait un résumé que j’envoie aux abonnés du blog.

      Mais je vous rejoins assez sur votre critique du livre Booster sa mémoire : il s’agit surtout d’une synthèse des informations que l’auteur trouve intéressantes d’assimiler…

      A bientôt,

      Hélène

      1. Bonjour Hélène. En recherchant des possibilités pour améliorer ma mémoire je suis tombé sur votre  commentaire. Est ce possible d'avoir votre résumé? c'est simplement à des fins personnelles. D'autres recommandations me seront également très utiles. Merci. 

        1. Bonjour,
          J’ai réalisé des vidéos de 6 techniques de travail qui permettent d’améliorer ses compétences en matière de mémorisation.
          je pense qu’elles pourront vous être utiles : allez les consulter sur la page « plan du site ».
          A bientôt,
          Hélène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.