Comment prendre de meilleures décisions au quotidien (article de Simon CAVE)

Cette semaine, je vous propose de découvrir un article rédigé par Simon Cavé, qui témoigne de la façon dont a évolué son processus de prise de décision au fil des années. Hélène

*******************

Nous prenons tous des milliers de décisions au quotidien. Beaucoup d’entre elles sont insignifiantes, mais certaines définissent la trajectoire de notre vie. Ce sont elles qui font l’objet de cet article.

Alors qui suis-je pour vous parler du processus de décision ?

Je m’appelle Simon Cavé et je suis le fondateur d’Everlaab, le blog pour être plus performant au quotidien.

Je suis passionné par les projets. Ces dernières années j’en ai mené plusieurs :

  • J’ai créé une BD,
  • publié un livre sur l’anxiété,
  • monté un business de traduction,
  • construit 5 blogs,
  • et monté une agence marketing.
  • J’ai interviewé des personnes inspirantes : des millionaires, un astronaute, un agent de la CIA…
  • Je suis aussi parti autour du monde pendant plus d’un an.
  • Et aujourd’hui je commence de nouveaux projets dans l’investissement immobilier. 

Pendant toutes ces années, j’ai été amené à prendre beaucoup de décisions.

Dans cet article, j’aimerais partager avec vous les différents modèles que j’utilise pour réfléchir et décider. J’ai découvert certains de ces modèles dans des livres et d’autres sont le fruits de mes réflexions personnelles. J’espère qu’ils vous seront utiles !

Comment investir son temps

Une méthode que j’utilise quotidiennement pour décider de la façon dont j’investis mon temps est la méthode GTD (Getting Things Done). Cette méthode me permet de trier toutes mes tâches, projets et idées et de décider ensuite à quoi allouer mon temps.

Décider à quoi allouer mon temps est extrêmement important pour moi. C’est ce qui détermine mon présent et mon futur. 

Comme vous le savez, les décisions que nous prenons à l’instant présent déterminent de quoi notre futur sera fait. Au même titre que ce que nous sommes aujourd’hui est le produit de nos décisions passées. Il est donc crucial de bien choisir la façon dont on investit son temps dans l’instant présent pour créer le futur que l’on souhaite. 

Il existe de nombreuses façons de s’organiser mais pour moi la méthode GTD reste l’une des meilleures.

Je ne vais pas vous expliquer ici comment cette méthode fonctionne parce que cela prendrait beaucoup trop de temps (et ce n’est pas vraiment le sujet de cet article) mais si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, j’ai écrit un guide complet là dessus. Dans ce guide vous apprendrez ce qu’est la méthode GTD et comme l’utiliser concrètement dans votre vie. Si cela vous intéresse je vous invite à cliquer sur le lien suivant :

Comment organiser votre to-do list avec la méthode GTD ?

Bloquer ses décisions

Est-ce qu’il vous ai déjà arrivé de laisser la peur prendre le dessus sur vos décisions ? De ne pas faire un choix parce qu’il vous faisait sortir de votre zone de confort ?

Je sais que ça m’est arrivé à de nombreuses reprises. Je me souviens d’une fois où j’ai refusé un super travail parce que j’avais peur de ne pas être à la hauteur. Le travail en question demandait certes une montée en compétence mais cela n’en restait pas moins une excellente opportunité et j’ai refusé par peur.

Depuis, j’ai adopté une pratique qui consiste à bloquer mes décisions. C’est-à-dire que quand je sais qu’une décision est bonne pour moi mais qu’elle me fait peur, je trouve un moyen de m’engager à prendre cette décision avant même que la peur et le doute ne m’envahissent.

Par exemple pour faire mon tour du monde, j’ai réservé mon visa pour l’Australie et payé mes premiers billets d’avion rapidement pour éviter de trop y réfléchir et stresser. 

Faire un tour du monde est quelque chose que j’avais toujours voulu faire et j’en ai eu à un moment donnée l’opportunité. Si je m’étais laissé le temps de réfléchir, je sais que je ne serais jamais parti. 

Mais avec mon visa en poche et mes billets d’avion réservés, je n’avais plus le choix. Il fallait que je fasse ce tour du monde.

Donc quand vous savez au fond de vous qu’une décision est bonne mais que vous avez peur de la prendre, trouver un moyen de vous engager rapidement pour ne pas laisser la peur et les doutes vous en dissuader.

Décider avec le modèle d’inversion

Un autre modèle que j’aime utiliser pour décider est le modèle de l’inversion. Pour l’appliquer, c’est très simple. Il suffit de se demander : 

Quel est le pire qui pourrait advenir si je prenais cette décision ?

Puis de lister toutes les choses qui nous viennent en tête et aussi les éventuelles solutions. 

Avant de monter mon agence marketing par exemple, j‘ai eu cette conversation avec moi-même :

Quel est le pire qui pourrait arriver si je montais cette agence ?

Je pourrais ne pas trouver de clients ou avoir trop peu de clients pour en vivre.

Et quelles seraient les conséquences ?

Et si mon agence ne fonctionnait pas du tout ?

Je devrais puiser dans mes économies le temps que mon agence fonctionne.

Je pourrais toujours retrouver un travail rapidement. Certaines entreprises ont déjà manifesté un intérêt de travailler avec moi.

Sachant cela, j’ai décidé de sauter le pas et de créer mon agence parce que j’ai estimé que le risque était faible. J’aurais très bien pu décider aussi de ne pas le faire parce que je ne voulais pas avoir à potentiellement puiser dans mes économies. 

Dans tous les cas le modèle d’inversion m’a permis d’évaluer le risque et de le prendre en compte au moment de décider.

Utiliser ses valeurs et objectifs comme boussole

Souvent quand on prend des décisions, on ne pense pas à prendre en compte nos objectifs et encore moins nos valeurs. Pourtant ce sont 2 éléments fondamentaux de la prise de décision.

Si vous prenez une décision qui est en opposition avec vos valeurs ou vos objectifs, vous serez en conflit avec vous même. 

Je m’en suis rendu compte en travaillant avec un client. 

Un jour un client me contacte et après 1 heure au téléphone me demande de lui envoyer un devis. Il me dit qu’il me le renverra signé avant la fin de journée. Il a clairement envie de travailler avec moi. 

Je suis content parce que c’est un contrat qui se chiffre à plusieurs milliers d’euros mais d’un autre côté quelque chose me préoccupe. En discutant avec lui, ce client m’avait tout l’air d’être un micro-manager. Malgré tout j’ai quand même décidé de lui envoyer un devis. Le contrat était bien trop intéressant.

Aussitôt le devis signé et la mission commencée, mon intuition s’est confirmée. Le client en question m’appelle au minimum 2 fois par jour pour suivre mes avancées. A chaque fois que je lui envoie un document, il me rappelle directement après pour me dire ce qui ne va pas. Il ne me laisse aucune marge de manoeuvre pour faire mon travail. C’est un enfer de travailler avec lui.

Pendant toute la mission, j’étais en conflit avec moi-même. 

Il y a 2 valeurs qui sont très importantes pour moi dans la vie et ce sont le bonheur et la liberté. Ces 2 valeurs passent bien avant l’argent. En acceptant cette mission j’avais accepté de faire passer l’argent avant mon bonheur et ma liberté et je l’ai regretté par la suite.

Depuis ce jour je m’appuie énormément sur mes valeurs et mes objectifs pour faire mes choix. Si une décision n’est pas alignée avec mes valeurs et objectifs, je ne la prends pas. Et je n’ai jamais regretté de fonctionner de cette façon.

___

Pour conclure prendre des décisions est difficile et je ne prétends pas avoir de recette miracle mais je suis sûr que les quelques conseils que j’ai évoqué dans cet article vous aideront à mieux décider. 

Et même si vous prenez de mauvaises décisions, dites vous bien qu’elles vous seront toujours utiles si vous en tirer une leçon. Personnellement c’est ce qui m’a permis d’améliorer ma prise de décision avec le temps. Et j’ai certainement encore beaucoup à apprendre.

Simon CAVE

Créateur du site everlaab.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.