D’où vient la motivation à enseigner ?

 

A l'occasion d'une formation que j'ai animée avec des enseignants et des personnels de l'éducation nationale, J'ai construit un schéma sur la question de la motivation au travail : 

 

Quelles sont les sources de la motivation à travailler ?

Quels sont les paramètres qui peuvent affecter la motivation ?

Qu'est-ce qui peut affecter le "sens du travail" dans l'exercice d'une profession ?

Quels sont les leviers sur lesquels appuyer pour redonner l'envie de s'engager ?

 

Qu'en pensez-vous ?

 

 

7 thoughts on “D’où vient la motivation à enseigner ?”

  1. Dans le contexte du secteur de l'Education algérien, l'enseignant, même très compétent, est mal considéré et son travail est non reconnu, d'abord par l'Etat et ensuite, et par ricochet, par la société. Ce manque de considération se traduit, au niveau de l'Etat, par la faible rémunération du travail d'enseignant et l'indifférence affichée envers celui-ci, et au niveau sociétal, par l'ingratitude, le mépris affiché envers l'enseignant et la dévalorisation du rôle de celui-ci dans le développement global du pays. Ne dit-on pas que le secteur de l'Education est un secteur non productif ? Ne dit-on pas que le travail d'enseignant se résume à s’asseoir sur la chaise toute la journée et à prendre de longues vacances imméritées ? 
    Dans ce cas, comment voulez-vous que l'enseignant algérien soit motivé ? Comment voulez-vous qu'il s'adonne à fond à son métier ? Oui, il y a certes des enseignants algériens qui s'efforcent de s'auto-motiver et qui donnent tout ce qu'ils peuvent donner, mais ce genre d'enseignants font cela au détriment de leur santé physique et mentale. Ils finissent souvent malades et en plus délaissés, ignorés encore davantage !!!

    1. Bonjour,

      Vous mettez bien en évidence combien la question de la reconnaissance est central pour donner du sens à son activité professionnelle. Il ne s’agit pas d’y croire, il faut également que ce que l’on croit et fait soit valorisé par d’autres. 

      A bientôt,

      Hélène

    2. Votre témoignage est identique à celui que nous pourrions faire de l'enseignant, dans le contexte français. Merci.

      Et merci à Hélène pour ce "pano" plus parlant que des heures de séminaires sur le sujet.

  2. Bonjour Hélène Weber , j’aime beaucoup votre approche, je suis enseignante en droit et management et Hypnotherapeute et partage votre enthousiasme pour le mind mapping et plus généralement vos articles m’intéressent. Je recommande d’ailleurs depuis 2 années votre site à mes élèves et leurs parents car je trouve que cela les aide à mieux comprendre et donc apprendre à mieux utiliser leur potentiel. A moins procrastiner par exemple! Alors merci et bravo pour vos précieuses contributions. Je me retrouve tout à fait dans les motivations à enseigner de votre carte mentale! Bien cordialement. Hélène Parisot

    1. Bonjour,

      Je vous remerci beaucoup pour votre message.

      N’éhsitez pas à me proposer un article sur votre expérience, je me ferai un plaisir de le diffuser.

      A bientôt,

      Hélène

  3. Merci pour cette carte mentale.

    La reconnaissance est un tout où chaque composante est essentielle pour que le bien-être au travail soit en harmonie, en équilibre, si un élément manque la cohérence de l'ensemble en sera perturbé ou l'équilibre devra s'installer autrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.