Trois activités pour apprendre à organiser son travail scolaire à la maison

Voici un nouvel extrait de mon site capsule.donnezdusens.fr pour stimuler l'envie d'apprendre des collégiens et des lycéens;

Dans cet article, je vous propose trois activités pour apprendre à organiser son travail scolaire à la maison.

 

Objectifs :

– Prendre conscience de ce qui vient entraver les capacités de concentration

– Adopter des stratégies de travail qui permettent d'organiser efficacement son travail personnel : définir ses objectifs, hiérarchiser ses priorités, planifier ses tâches

– Développer les capacités d'autonomie : prendre des initiatives, oser se tromper, perséverer après un échec

Activités :

1) Activité n°1 : La première activité consiste en un petit exercice qui met en évidence la nécessité de ne faire "qu'une seule chose à la fois" lorsque l'on apprend, afin de focaliser son attention et de mobiliser l'ensemble de ses ressources sur un unique objectif.

Présentez une liste de dix mots à l'élève et demandez-lui de les lire à voix haute. 

Le sens des mots n'est pas cohérent avec leur couleur. Il s'agit donc de faire un effort de concentration pour ne pas se laisser tromper par les informations visuelles : le décodage sémantique (= sens) doit primer sur le décodage visuel (= couleur).

Présentez ensuite une nouvelle liste à l'élève, cette fois-ci en lui demandant de réaliser le même exercice (= lire les mots) tout en écoutant une musique avec des paroles. Le choix de la musique est ici important : le volume doit être suffisamment élevé pour pouvoir profiter de la musique, et il doit s'agir d'une chanson.

D'une manière générale, l'élève aura beaucoup plus de difficulté à lire la deuxième liste sans erreur (et aussi rapidement que la première). Le phénomène qui est ici mis en évidence se nomme "surcharge cognitive" : lorsque nous sommes sollicités par plusieurs sources d'informations (musique, paroles de la chanson que nous cherchons à décoder, mots à lire, couleurs…), notre cerveau a plus de mal à les dissocier et à se focaliser sur une tâche précise. 

Pour réaliser l'exercice rapidement et sans erreur, il faudra que l'élève soit capable de faire abstraction dans son environnement de tout ce qui ne concerne pas la tâche à réaliser. 

Vous pouvez également tester d'autres sources de distraction comme la télévision, des interruptions répétées (sonnerie du téléphone, SMS…). Chaque fois, l'élève devra mobiliser son énergie pour rassembler ses esprits et se remobiliser sur la tâche à accomplir, ce qui est coûteux en temps et en énergie. 

Par contre, une musique calme sans parole peut a contrario favoriser la mise au travail et la concentration.

Lien vers une musique faite pour étudier

Certaines personnes utilisent également un fond sonore pour se concentrer : les bruits ou la musique permet à l'élève de faire abstraction du monde extérieur pour se focaliser sur la tâche. C'est par le dialogue avec l'élève que vous pourrez déterminer ce qui fonctionne pour lui et quelles sont les sollicitations qui viennent surcharger ses compétences cognitives.

 

2) Activité n°2 : définir où, quand et avec qui travailler pour être efficace.

Cette activité a pour objectif de permettre à l'élève de prendre conscience du contexte le plus favorable à sa concentration et des obstacles qu'il doit surmonter pour se mettre au travail.

Réalisez avec lui un schéma sur le thème "Mon environnement de travail" en répondant aux questions suivantes :

1- Quel est l'endroit où je me sens le mieux pour travailler tout seul ? Ma chambre, la cuisine, la salle de permanence ou la bibliothèque, autre.

2- Quel est le moment où j'ai le plus de ressources pour me mettre au travail ? Tout de suite en rentrant de l'école, après avoir mangé et/ou bu quelque chose, après m'être douché, le matin durant le week-end, en fin d'après-midi, autre.

3- Avec qui suis-je le plus efficace ? Avec un ami, avec un parent ou un grand-parent, je préfère travailler tout seul, cela dépend de ce que j'ai à faire, autre.

4- Quelles sont les principales sources de distraction qui m'empêchent de me concentrer ? Mon téléphone portable, mon frère ou ma soeur, le bruit, la fatigue, autre.

5- Quelles sont les meilleures techniques que j'utilise déjà ou que je pourrais adopter pour faciliter ma mise au travail ? M'isoler dans ma chambre, manger ou boire quelque chose avant de me mettre au travail, couper toutes les sources de distraction, informer mon entourage du temps où l'on doit me laisser tranquille pour travailler, autre.

Faire le point sur ces différentes questions et envisager des stratégies concrètes favorisent le passage à l'action.

 

3) Activité n°3 : apprendre à planifier ses tâches. Identifier les buts à atteindre avant de se mettre concrètement au travail est un excellent stimulateur de passage à l'action. Pour apprendre à le faire, il est nécessaire de passer par les trois étapes suivantes : définir ses objectifs, hiérarchiser ses priorités, planifier les actions à réaliser.

Il s'agit donc d'être en mesure de faire des choix, ce qui nécessite d'avoir une vue d'ensemble des objectifs à atteindre.

Réalisez avec l'élève un planning hebdomadaire de son emploi du temps. Notez dessus son emploi du temps de cours et ses activités extrascolaires. Parcourez son cahier de texte ensemble pour identifier les engagements à prendre en compte : contrôles, devoirs à la maison, leçons à connaître, exercices à faire, évènements prévus (anniversaires, sorties, week-end chez des amis…). Notez ces engagements sur l'emploi du temps s'ils sont inamovibles (dates précises).

L'intérêt de cet exercice est d'avoir une vue d'ensemble du temps disponible.

Concevez ensuite une "liste de choses à faires" (to-do liste) pour chaque jour de la semaine en tenant compte des impératifs suivants :

1- Chaque tâche indiquée sur la liste doit être précise, mesurable (il faut que l'on puisse affirmer qu'elle a été réalisée ou non) et définie dans le temps (il vaut mieux définir plusieurs tâches qui prendront 10 à 20 minutes chacune qu'une seule qui prendra un temps trop conséquent).

2- Des connaissances à mémoriser doivent donner lieu à plusieurs temps de révision (une information qui n'est pas revue ou réutilisée est condamnée à être oubliée).

Cette activité peut être réalisée en commun avec l'élève pour la première fois, puis l'élève la réalisera seule et présentera le fruit de son travail la semaine suivante.

 

Lien vers les autres activités

 

Contenus théoriques :

Voici le livre qui m'a été le plus utile pour appréhender comment organiser son travail de manière efficace (cliquez sur l'image pour accéder à ma fiche lecture). 

 

Outils :

Document comprenant les deux listes de mots en couleur

Schéma récapitulatif

 

Lien vers les autres activités pour apprendre à apprendre, s'organiser et se motiver

One thought on “Trois activités pour apprendre à organiser son travail scolaire à la maison”

  1. Bonjour Hélène,

    Merci pour cet article.

    Je m'interesse aussi de près à ce sujet et je trouve que la présentation sur la prise de conscience est vraiment très pertinente. Je l'ai déjà utilisé avec ma fille.

    Sur l'aspect d'emploi du temps, je pense qu'il est aussi essentiel comme mentionné dans l'article d'y faire apparaitre les activités extrascolaires car cela donne vraiment une vue globale pour l'élève en lui indiquant qu'il y a aussi la place pour autre chose. Par ailleurs,je pense que de travailler en temps limité est aussi important pour éviter de se perdre dans des réflexions qui ne font pas avancer.

    Enfin, la méthode GTD est excellente mais selon moi un peu compliquée, je l'utilise moi-même mais j'y ai mis beaucoup d'aménagements car si on la suit à la lettre cela peut devenir une véritable usine.  Finalement, j'ai plutôt convergé vers une méthode simplifiée et dérivée de GTD qui s'appelle Zen to Done de Leo Babauta.

    Merci pour cet article qui est à mettre en application rapidement.

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *