Comment évaluer le risque d’échec à l’université ?

Chaque année, je réfléchis à la meilleure manière d'aider les étudiants à anticiper les difficultés qu'ils peuvent être amenés à rencontrer dans le cadre de leur première année d'études supérieures. 

Voici (ci-dessous) le questionnaire que j'ai proposé aux 320 nouveaux étudiants qui sont arrivés cette année. Vous trouverez à la suite du questionnaire un schéma qui synthétise les réponses que j'ai obtenues, sachant que 291 étudiants ont complété le questionnaire en entier.

Qu'en pensez-vous ?

 

Pour réussir vos études à l'université, il va vous falloir de la motivation et du travail. Les étudiants qui s’en sortent le mieux sont ceux qui savent trouver leur place au sein de l’établissement, qui donnent du sens à leur projet de formation et qui ont une méthode de travail adaptée à leur profil d’apprentissage et à leurs objectifs.

 

Ce questionnaire va vous amener à vous poser des questions importantes, que vous devez prendre le temps d’approfondir pour vous projeter sereinement dans votre formation. Vos réponses vont par ailleurs nous permettre de mettre à votre disposition des outils d’accompagnement adaptés à vos préoccupations, afin de favoriser vos chances de réussite et votre bien-être au cours de votre scolarité.

 

Répondez avec le maximum d’honnêteté aux questions qui suivent, cela nous permettra de vous guider au mieux dès votre arrivée en septembre.

 

  • Trouver sa place à l'université

 

Débuter des études supérieures s’accompagne de nombreux changements : déménagement dans une nouvelle ville, logement autonome (sans les parents), nouveaux amis à se faire…

 

  1. Comment vous projetez-vous dans cette nouvelle vie ?

 

  1. Je suis plutôt confiant. Je ne pense pas avoir de difficulté à me faire de nouveaux amis ou à organiser ma vie quotidienne (courses, ménage, repas, gestion du budget…).
  2. Je suis plutôt inquiet.
  3. Autre. Préciser :

 

  1. Comment pensez-vous concilier vos loisirs avec vos obligations scolaires ?

 

  1. Je sais être sérieux lorsque c’est nécessaire. Me mettre au travail n’est pas un problème.
  2. Il est possible que j’aie du mal à me motiver à travailler régulièrement, et je crains que cela compromette mes chances de réussite.
  3. Autre. Préciser :

 

  1. Si vous rencontrez des difficultés cette année (mauvais résultats, sentiment de solitude, stress, baisse de motivation…), pensez-vous être à même de demander de l’aide ?

 

  1. Oui. Je saurai me tourner vers mes proches ou des professionnels au sein de l'université pour me faire aider et conseiller.
  2. J’ai du mal à demander de l’aide, même quand je sais en avoir besoin.
  3. Autre. Préciser :

 

 

  • Donner du sens à son projet de formation

 

Un étudiant est d’autant plus motivé à s’impliquer dans ses études qu’il a choisi un projet de formation qui lui correspond, et qui lui donne envie de se projeter dans l’avenir. Pour autant, nombreux sont les étudiants qui n’ont pas vraiment approfondi leur projet en débutant leurs études supérieures…

 

  1. Etes-vous certain que les études dans lesquelles vous êtes engagé sont celles qui vous correspondent ?

 

  1. Oui, je suis certain (ou quasiment certain) que je suis engagé dans une formation qui me convient.
  2. J’ai de sérieux doutes concernant mon orientation.
  3. Autre. Préciser :

 

  1. Comment avez-vous pris la décision de vous inscrire dans ce cursus ?

 

  1. C’est mon choix personnel.
  2. C’est une orientation qui m’a été conseillée par mon entourage (parents, enseignants, conseiller d’orientation). Mes proches estiment qu’il s’agit d’un bon choix d’orientation et je leur fais confiance.
  3. Autre. Préciser :

 

  1. Auriez-vous un autre projet de formation qui vous motiverait davantage ?

 

  1. Non. Poursuivre ces études est le projet qui me motive le plus.
  2. Oui. Un autre projet de formation me motiverait davantage, mais j’y ai renoncé. Préciser :
  3. Je n’ai aucun projet qui me motive réellement.
  4. Autre. Préciser :

 

 

  • Bien travailler pour réussir son année

 

La manière d’enseigner et d’apprendre change entre le lycée et l’université : les étudiants sont évalués deux à trois fois seulement par semestre de cours, les enseignants sont moins disponibles (cours en amphithéâtre), le travail personnel à fournir par l’étudiant augmente de manière significative.

 

  1. Comment appréhendez-vous ces changements ?

 

  1. Je suis confiant. Je pense être capable de m’adapter.
  2. Je suis inquiet. Je ne sais pas vraiment quelle est la meilleure façon pour moi d’organiser mon travail scolaire.
  3. Autre. Préciser :

 

  1. Savez-vous comment exploiter efficacement votre mémoire pour vous souvenir des informations sur le long terme ?

 

  1. Oui. Je n’ai pas de problème sur ce plan.
  2. Non, je n’y ai jamais réfléchi.
  3. Autre. Préciser :

 

  1. Comment pensez-vous réagir si vous obteniez des notes inférieures à 7/20 lors de vos premiers examens ?

 

  1. Je ne me laisserai pas abattre. Je travaillerai davantage pour améliorer mes résultats aux examens suivants.
  2. Cela me ferait douter de mes capacités. Je ne sais pas si j’aurai la volonté de puiser dans mes ressources pour progresser.
  3. Autre. Préciser :

 

  1. Dans certaines universités, il existe des modules d’accompagnement dans le cadre desquels un enseignant guide les étudiants pour les aider à s’adapter à l’université et à acquérir des méthodes de travail efficaces. Les élèves s’inscrivent à ces modules sur la base du volontariat, souhaiteriez-vous en bénéficier ?

 

  1. Non. Je ne pense pas en avoir besoin.
  2. Oui. Je souhaite m’inscrire.
  3. Autre. Préciser :

 

2 thoughts on “Comment évaluer le risque d’échec à l’université ?”

  1. Bonjour, merci pour cet éclairage et cette manière d'inciter les étudiants à anticiper leur année, à orienter leur réflexion. Et suite à ça vous les guidez comment ensuite ?

    1. Bonjour,

      J’ai construit tout un dispositif d’accompagnement : 12 séances (une heure par semaine) en groupe de 12 étudiants sur diverses thématiques en lien avec l’apprentissage.

      Si vous le souhaitez, je présenterai mon programme dans un prochain article.

      A bientôt,

      Hélène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.