Donner du sens à l’activité de transmission : quelle est ma finalité lorsque je conçois et anime une formation ?

Cette année, j'ai conçu et animé une formation de formateurs à destination de personnels de bibliothèque. Leur mission est d'assurer des formations aux compétences informationnelles pour les étudiants des universités.

Au moment du bilan, j'ai demandé aux participants de formuler par écrit le principal enseignement, pour eux, des deux jours que nous venions de passer ensemble : "si vous reparliez avec un(e) ami(s) dans quelques mois de cette formation, quelle la première chose dont vous lui parleriez ?".

 

Voici les réponses écrites que j'ai obtenues :

"Si je devais retenir une seule chose : chaque formateur a sa vision de la formation, mais on peut "changer" sa vision et tendre vers de nouveaux objectifs."

"Le rythme des exercices que vous nous avez proposés et le fait que nous puissions nous déplacer dans la salle".

"L'essentiel : une formation qui répond à mes attentes et que je recommanderais autour de moi. MERCI !"

"J'ai pris du recul sur le rôle du formateur et j'ai quelques éléments en tête que je pourrais peut-être appliquer".

"L'essentiel : travailler d'abord sur les objectifs".

"Le questionnement sur le rôle du formateur et la nécessité de définir clairement ses objectifs".

"Ce que je retiens de la formation : la nécessité de partir de l'apprenant en le positionnant comme acteur dans l'appropriation des compétences et d'attirer son attention sur l'utilité de la formation".

"Le plus important : j'ai compris qu'il ne fallait que je sois trop exigeante avec moi-même et qu'il fallait aller à l'essentiel sans se perdre dans les détails".

"L'essentiel : ne plus subir cette mission de formateur, mais en devenir pleinement acteur".

"La diversité des approches (travail en sous-groupe, restitutions générales) et les aspects participatifs et dynamiques".

"Confirmation de la possibilité d'évoluer vers une attitude de formateur ouverte, stimulante et engagée : vous voir agir, c'est être formé (ou guidé). Merci".

"La partie sur définir les objectifs de la formation".

"Cette formation m'a ouvert des perspectives pour mes formations futures. Le dernier exercice m'a beaucoup plu. Les échanges entre participants sont toujours porteurs d'innovation et d'envie de s'améliorer".

"Un seul point à garder ? Formuler l'objectif en fonction de la finalité".

"Pouvoir partager avec les collègues de mon service qui ont déjà suivi cette formation. Je saurai quelle est leur démarche intellectuelle lorsque l'on révisera les formations destinées aux usagers".

"Elément essentiel : replacer dans un contexte plus large les objectifs essentiels de la formation et valoriser les apprenants".

"Il faut faire les formations de notre mieux. Il y aura, malgré cela, des personnes qui ne seront pas complétement satisfaites. Surtout, j'ai réfléchi à mon rôle en tant que formatrice et à ma légitimité en tant que telle".

 

De mon côté, ces retours très encourageants m'ont confirmée dans le fait que ma finalité est de permettre aux participants de se sentir valorisés, outillés et inspirés. Je souhaite que l'on ressorte de mes formations en donnant (encore plus de) sens à sa mission de transmission et l'envie d'expérimenter de nouvelles approches pédagogiques, en accord avec ce que l'on est et ce que l'on vise.

 

Ma prochaine formation en ligne sur le thème "stimuler l'envie d'apprendre" commence le 4 septembre prochain. Toutes les informations sur mon site ateliers.donnezdusens.fr

Voici les retours des participants à la formation qui a eu lieu en février dernier.

3 thoughts on “Donner du sens à l’activité de transmission : quelle est ma finalité lorsque je conçois et anime une formation ?”

  1. Bonjour !

    J'aurai aimer connaître plus précisément la fonction de ses personnels formés. Je suis formateur de formateurs au ministère de la défense. Les thèmes principaux sont la prise de parole, la conception de diaporama, les principes pédagogiques et surtout tous ce qui tourne autour de l'apprenant et ses méthodes de travail. J'aimerai quitter ce système et trouver un travail dans un CDI mais le parcours est bien sinueux et obscur pour l'instant. Pouvez-vous m'en dire un peu plus sur leur poste. Merci !

    1. Bonjour,
      Il s’agit de bibliothécaires qui assurent des missions de formation au sein des universités où ils travaillent. Mais cette mission de formation n’est pas leur mission principale (comme vous au ministère de la défense).
      Souhaitez-vous rester formateur, mais dans une autre institution et auprès d’un autre public ?
      Voulez-vous rester fonctionnaire ?
      A bientôt,
      Hélène

  2. Bonjour,
    Je cherche le moyen de travailler dans le milieu dit « civil ». Je m’imaginais travailler dans un Cdi pour accompagner des jeunes dans leurs révisions, leurs prises de paroles et les aider à réaliser des présentations (type PowerPoint) pour leur soutenance etc. Mais je m’aperçois que cela nécessite d’avoir fait de longues études. Car je suppose que le terme de bibliothécaires signifie qu’ils ont le même statut que les professeurs avec un champ d’action sur le CDI ou ce qui touche les activités culturelles. J’espère qu’il y a d’autres voies comme proposer son CV dans un établissement ayant pourquoi pas ces besoins. « ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *