Du lycée à l’Université, les méthodes de travail pour s’adapter

L’accès aux études supérieures s’accompagne de nombreux changements dans la vie des primo-étudiants. Une  part de ces changements concerne le style de vie et les liens avec l’entourage : nouveau logement, nouvelle ville, nouveaux amis, nouvelles responsabilités… L’autre part a trait aux études : nouvelles disciplines, nouveau cadre de travail, nouvelle autonomie dans les apprentissages…

Ces deux ensembles de bouleversements entretiennent des liens étroits : comment se consacrer à ses études lorsque l’on se sent seul et que l’on a du mal à s’adapter à une nouvelle ville ? Comment aller vers les autres et faire de nouvelles rencontres lorsque l’on ne pense qu’à retrouver sur facebook les amis que l’on connait et apprécie depuis toujours ? Etc.

Ces questions (et bien d’autres) sont essentielles et doivent être prises en compte lorsque l’on rencontre des difficultés d’adaptation ou que les résultats ne sont pas à la hauteur des espérances. J’ai cependant choisi dans cet article de vous parler des aménagements nécessaires à envisager en ce qui concerne le rythme, l’organisation et la nature du travail personnel requis de la part des étudiants à l’Université.

Pour ce faire, je vous propose de mesurer les effets de trois grandes nouveautés qui demandent d’être apprivoisées pour bien s’adapter aux exigences des études supérieures : les cours magistraux en amphithéâtre, la relation aux enseignants qui se distend et les examens qui s’espacent.

Quelles sont les conséquences de ces changements ? Quelles ressources mobiliser pour s’y adapter ?

C'est ce dont je vous propose de parler dans ce nouvel article publié sur le site Réussirmavie.net :

Du lycée à l'Université, les nouvelles méthodes de travail à acquérir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *