Procédé mnémotechnique n°3 : le système PAO

Comment mémoriser facilement, beaucoup d'informations sur le long terme ?

Cette vidéo est la 3ème (sur une série de 6) visant à vous faire découvrir des procédés mnémotechniques particulièrement efficaces :

2 thoughts on “Procédé mnémotechnique n°3 : le système PAO”

  1. Bonjour,
    Merci pour cette vidéo. Le procédé (Désigner pour chacune des 54 cartes un personnage, une action et un objet différents sans lien possible [on ne peut pas utiliser une chose commune pour l'AS de trèfle et l'AS de coeur qui les différencierait par un détail) m'apparaît très lourd (bien qu'efficace à très long terme). Cela laisse penser qu'apprendre tout cela pour le restreindre à des cartes à jouer est un peu ridicule. J'imagine donc que cela peut-être utilisé aussi pour apprendre des dates.
    Par ailleurs ma question serait la suivante : Si on entame l'apprentissage d'un tel système (tâche assez colossale…) j'imagine que l'on ne va pas se contenter de donner un PAO(L) à chaque carte. On va plutôt attacher chaque nombre de 0 à 99 à un PAO(L). Ce serait plus logique : l'effort ne serait pas beaucoup plus considérable, et surtout le système serait adaptable à toutes sortes de choses (entre autres la mémorisation de numéros de téléphones et de dates historiques).
    Mais concrètement, comment faire pour attribuer ce système à des nombres de 0 à 99 et ensuite attribuer une carte à un nombre ? Le 2 de Pique pourrait être lié au 02. Admettons. Mais le 2 de cœur devrait nécessairement trouver une autre place. De même, qu'en est-il pour les cartes telles que la Dame ou le Roi ?
    La mise en place de ce système (à la fois pour un système souple, numérique, et un système dédié aux cartes) me semble particulièrement complexe.
     
    Qu'en pensez-vous ? Employez-vous personnellement le système PAO et si oui, comment vous organisez-vous vis à vis de ces difficultés ?
     
    Merci beaucoup par avance pour votre réponse, et d'emblée un immense merci pour votre travail sur ce blog.

Répondre à Hélène WEBER Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.