Procédé mnémotechnique n°1 : le palais de mémoire

Comment mémoriser facilement, beaucoup d'informations sur le long terme ?

Voici la 1ère vidéo (sur une série de 6) visant à vous faire découvrir différents procédés mnémotechniques particulièrement efficaces :

21 thoughts on “Procédé mnémotechnique n°1 : le palais de mémoire”

  1. Chère Madame,

    Votre blog est magnifique. Professionnelle de la santé en milieu hospitalier, je suis une formation en techniques hypnotiques et je n'avais pas bien compris le principe du palais de mémoire qu'on nous avait exposé. Je suis tombée sur votre site en recherchant sur google des compléments d'information. Vos explications sont excellentes ! J'y ai trouvé aussi d'autres idées de mémorisation – et des conseils très utiles pour mes interventions dans les quelques groupes où j'enseigne ou anime. Merci +++ !

    Je recherchais une méthode pour mémoriser les nombreux outils à utiliser en hypnose que l'on nous a enseignés. A 45 ans j'ai plus de peine à stocker les informations dans ma mémoire et à les remobiliser in vivo quand ça s'y prête avec un patient ! Vos questions "comment faire d'un concept une image" et "comment utiliser concrètement cette méthode pour mémoriser un cours" me parlent particulièrement, je ne vois pas très bien comment m'y prendre. P.ex. si je veux me souvenir de l'outil "lévitation de la main", je dois me souvenir:

    -d'une procédure (rendre attentif au contact des doigts sur le tissu, suggérer la légèreté puis le mouvement de doigts, puis suggérer que le mouvement peut s'amplifier etc.),

    -d'outils potentiellement efficaces (utiliser des métaphores tels que ballons, bulles, air, parler de l'autonomie de la main et du côté involontaire du mouvement etc.)

    -d'exemples de rhétorique qui fonctionnent bien (p.ex. "c'est parfois comme si de l'air allait se glisser sous la main ou dans la main", "et vous pourriez être curieux de laisser ce mouvement s'amplifier" etc.).

    Comment utiliser le palais de mémoire dans ce cas ? Peut-être qu'il n'est pas adapté à ce type de mémorisation ? Il me vient en vous écrivant l'idée qu'une mindmap serait mieux indiquée… mais comment m'en souvenir efficacement ?

    Meilleures salutations et oui, merci aussi pour votre enthousiasme à communiquer que l'on sent à chaque page de votre blog.

     

    1. Bonjour,

      Je vous remercie pour votre chaleureux commentaire.

      Comment transformer un concept en image ? Le premier conseil que je vous donnerais est de passer par un exemple concret : un exemple « en situation » vous permettra plus facilement de créer une image mouvante, colorée, amusante…et donc mémorable. Ensuite, vous pourrez, par association, revenir au concept théorique initial. 

      Comment utiliser concrètement le palais de mémoire pour mémoriser un cours ? Il s’agit d’une technique qui me semble très pertinente lorsque vous avez des informations linéaires à mémoriser (autrement dit, des informations à mémoriser dans un ordre précis et successif). Sinon, les mind maps, comme vous le suggérez, seront bien plus pertinentes.

      Pour en savoir plus sur la mémoire, vous pouvez vous inscrire pour recevoir les 5 fiches méthode (accessibles sur la page d’accueil). J’y réponds précisément à vos différentes questions. Je viens également de finir la rédaction d’un livre qui sera publié aux éditions Eyrolles en septembre 2013 : j’y explique très concrètement comment utiliser les procédés mnémotechniques dans le cadre des apprentissages scolaires et universitaires. 

      Allez explorer un peu le système des mind maps (j’y ai consacré plusieurs articles sur ce blog) et revenez me dire ce que vous en pensez. Je me ferai un plaisir de préciser mes réponses à vos questions.

      A bientôt,

      Hélène

  2. Bonjour,

    Merci et félicitation pour cette vidéo qui explique très bien le système du palais de mémoire, en complément de votre autre article (burger de la mort 🙂 . Je m'interroge sur la réutilisabilité d'un meme parcours, je vais tester ça quelques temps. Mais pour l'instant exams de fin d'année, les mindmaps vont m'etre utiles 🙂

    Continuez comme ça 🙂

    1. Bonjour Greg,

      Vous pointez du doigt un vrai problème : la réutilisabilité du parcours pour y « ranger » différents contenus. Effectivement, les images vont avoir tendance à se mélanger. Les mnémonistes qui participent aux championnats de mémorisation (avez-vous lu Se souvenir de tout : mode d’emploi, mon résumé du livre de Joshua Foer que j’envoie aux abonnés du blog ?) intègrent une multitude de « palais de mémoire » différents en préparation du championnat. Joshua Foer explique même qu’il « vide » mentalement ses différents palais quelques semaines avant la compétition.

      Oui, vous avez bien raison de vous concentrer sur les mind maps d’ici les examens. Je pense que cela vous sera plus utile.

      A bientôt et bon courage à vous pour la dernière ligne droite,

      Hélène

  3. Bonjour,
    Merci pour ces explications claires. J'aimerais utiliser ce palais de mémoire au quotidien.
    Comme beaucoup de personnes, j'ai des occupations diverses et j'aimerais pouvoir les pré-classer dans mon esprit pour ne pas les mélanger lorsque je ferais appel au palais de mémoire.

    A l'usage je n'ai pas beaucoup de palais. 5 tout au plus. Chacun ayant 2 voir trois chemins au maximum. Il m''arrive encore souvent de mélanger mes histoires. Comprendre, retrouver des étapes d'une méthodologie au milieu de ma liste de course.

    Selon vous, quel est le meilleur moyen de faire cohabiter les informations afin de pouvoir s'y référer plus spécifiquement lorsque l'on navigue dans un palais?

    Merci par avance pour votre aide.

     

     

     

     

    1. Bonjour Enrick,

      Je vous remercie pour votre commentaire.

      Pour moi, l’important est de bien mettre en lien les informations au sein d’un même domaine de connaissances. Une méthodologie de résolution de problème en maths par exemple n’a rien à voir avec une liste de courses. Pourtant, lorsque vous utilisez le même palais de mémoire pour y stocker des informations si différentes, vous les mettez en lien de manière artificielle par le biais de vos images. En fait, vous créez des agrégats d’informations visuelles qui ne servent pas votre compréhension du contenu. Pour les courses, pas de soucis, parce qu’il n’y a rien à comprendre. Par contre, en maths, c’est problématique.

      Ce que je vous conseillerais, c’est de conserver le principe du palais de mémoire pour votre vie quotidienne, et de vous convertir aux mind maps en ce qui concerne vos cours. Je pense que vous gagnerez en efficacité.

      Lorsque ce sont des listes d’informations que vous devez retenir en cours, vous pouvez également utiliser les flash-cards.

      Enfin, si la technique du palais vous plaît vraiment (c’est vrai qu’elle est particulièrement efficace !), vous devez vous concentrer pour élaborer des images tellement spécifiques que vous ne pourrez plus les mélanger avec d’autres. Mais cela demande du temps, de l’entraînement et de la créativité. Je vous invite à lire le livre de Joshua Foer intitulé « Aventures au coeur de la mémoire ». Il s’est confronté aux même difficultés que vous et explique comment il les a dépassées. Il raconte notamment qu’avant de participer à un concours de mémorisation, il prend le temps de « vider tous ses palais » des images qu’il y a « rangées ». C’est surprenant non ?

      A bientôt,

      Hélène

  4. Bonjour,

    Merci pour cette vidéo très appréciée. Je suis un futur étudiant de prépa et je me demandais si cette méthode pouvait être utilisée dans le cadre de mémorisation de chapitres et plans d'histoire (par exemple, une suite ordonnée de mots-clefs). 

    J'ai très bien compris le principe, mais je me demande concrètement comment c'est possible si l'on a par exemple 30 plans/chapitres à retenir… Doit-on avoir 30 palais disponibles ?  Et même si l'on veut retenir une liste de course… comment fait-on pour les 5 prochains listes ? J'ai cru comprendre qu'un autre livre donnait la réponse, mais ayant suffisamment à lire pour l'instant en vu de cette prépa, pouvez-vous me mettre sur la piste ?

    Merci d'avance,

    Léo

    1. Bonjour Léo,

      J’ai fait un résumé du « livre » que je transmets aux abonnés du blog…

      Sinon, j’ai bien peur qu’il vous faille effectivement 30 palais différents pour vos 30 plans à retenir. Mais sachez que toute représentation visuelle dont vous maîtrisez parfaitement les détails peut être utilisée : une pièce de votre maison, un tableau, une affiche publicitaire, votre école, une salle de classe, un film, une maison dans un film, un trajet que fait un personnage dans un film, un jeu vidéo, etc. Vous parviendrez j’en suis sûre à trouver 30 palais différents.

      Qu’en pensez-vous ?

      Après, les mind maps et les flash-cards me semblent plus adaptés pour mémoriser les cours…

      A bientôt,

      Hélène

      1. Merci pour cette réponse.

        Je pense qu'avec de l'entraînement il est en effet possible de trouver une multitude de palais différents, je me demande simplement si avec le temps, tout ne s'efface pas… En effet, je trouve que cette méthode est extrêmement efficace sur le court terme, mais plus limitée à long terme où effectivement, les flash cards seraient peut-être davantage efficace. J'utilise une application qui s'appelle "Anki" et propose de créer ses propres flashcards virtuelles. Peut-être connaissez-vous le principe ? L'application demande à chaque carte s'il été "difficile", "bon" ou "facile" de se rappeler de la réponse et en fonction de ce paramètre elle calcule dans combien de temps cette carte doit être réaffichée (10 minutes, 3 jours, 10 jours… sur la base d'un entraînement quotidien).

        1. Bonjour Léo,

          Je crois que vous serez surpris de la persistance des images dans votre mémoire sur le long terme justement.

          Vous n’aurez qu’à témoigner sur ce blog d’ici quelques semaines…même si l’expérience est négative bien sûr. Maintenant, il ne faut pas oublier que la réactivation des informations demeure de toute façon essentielle à pratiquer pour inscrire les informations. C’est là que les flash-cards sont intéressantes. Je connais pour ma part l’application studyblue, qui doit ressembler à celle que vous proposez. Je trouve que c’est une application intéressante, notamment du fait de toutes les possibilités qui sont proposées pour réactiver les informations. Ensuite, je reste sur l’idée que créer ses cartes soi-même à la main est la meilleure manière d’apprendre (vous stimulez ainsi votre mémoire kinesthésique).

          Au plaisir de vous lire à nouveau,

          Hélène

  5. Bonjour Hélène. J’ai le « syndrome Dori du dessin animé Nemo » depuis toujours, capable sur trois articles à acheter d’en oublier le principal… Je ne suis pas étudiant, juste un papa qui aimerait retravailler sa mémoire un peu, et éventuellement pouvoir faire adhérer mes filles à cette méthode.
    J’ai donc regardé la vidéo et fait le petit test de la liste de courses il y a plus d’une semaine, et j’arrive encore à ressortir la liste dans l’ordre, en suivant le petit cheminement de ma maison.
    Problème, j’ai beau essayer de vider ma maison, de supprimer ces informations, elles restent en place.
    Ma femme m’a conseillé de faire le parcours avec un « sac poubelle », de continuer la visite de mon palais en jetant ce sac à la fin.
    Y a t’il une méthode pour ca, a t’elle raison (auquel cas il ne faut pas que je lui dise bien sûr)?
    merci en tous cas pour l’exemple qui démontre la facilité de cette méthode.

    1. Bonjour,

      J’ai bien peur que ce soit votre femme qui ait raison…

      Joshua Foer, un journaliste qui a passé un an à s’entraîner pour participer au chamionnat du monde de mémorisation, raconte que quelques semaines avant le grand jour, il pris du temps pour « vider tous ses palais ». Il me semble que pour ce faire, l’idée du sac poubelle est très bonne. Je vous conseille d’ailleurs son livre qui est excellent : Aventures au coeur de la mémoire

      Ensuite, il faut que vous ayez à votre disposition toute une série de palais possibles : pas seulement votre maison, mais des trajets, des photos, etc. N’importe quel support visuel dont vous maîtrisez parfaitement les détails peut faire l’affaire.

      A bientôt,

      Hélène

  6. Bonjour. D'abord merci pour cette vidéo qui explique très bien le principe du palais de la mémoire. J'ai cependant 2 questions :

    – Est-il plus efficace de plus détailler son palais de mémoire en mémorisant chaque élément placé dans chaque pièce afin d'avoir un maximum d'emplacements de stockages spécifiques… ou alors cela risque de nous embrouiller? Pour reprendre l'exemple de la liste de course, on pourrait placer tous les éléments dans la cuisine : le parapluie dans le four, le beurre glissant par terre devant le four, les bouteilles de lait qui dancent sur la table … Puis une fois qu'on a fait les courses, tout prendre et mettre dans la poubelle.

    – Comment faire pour mémoriser des choses totalement abstraites. J'entre en prépa scientifique l'année prochaine et j'aurai besoin de mémoriser toutes les formules. Comment créer une image pour une formule tq : (a+b)² = a²+2ab+b²   (par exemple) ?

    Merci d'avance.

    1. Bonjour Daniel,

      J'ai approfondi mes recherches sur ce procédé et je pense être à même de te répondre.

      1 : l'idéal est, après s'être entraîné régulièrement à "visualiser", de pouvoir détailler très précisément chaque objet. Plutôt que de mémoriser sur une machine à café, on peut (je l'ai fait) mémoriser sur la tasse de café, le bouton de la machine, le câble, etc. Ne dépasse pas 5 parties par objet et garde toujours le même nombre. C'est difficile au début mais c'est possible, et ça augmente exponentiellement le nombre d'informations que tu peux mémoriser.

      2 : il est "possible" de mémoriser les formules mais assez difficile, surtout pour les plus compliquées. Celle que tu donne pourrait être transformée en adoptant une image pour A et une autre pour B, A porte un chapea quand il est au carré, etc. Mais le mieux pour mémoriser les formules c'est encore de les mémoriser

  7. Boujour à tous, je découvre tout juste ce blog génial, grâce à la vidéo génial "lire un livre efficacement" que j'ai vu hier sur youtube. Pour les maths j'avais tendance naturellement à imaginer des formes, des nombres, des courbes en constante évolutions et en mouvement; j'ai parfois des images liées aux applications que je fais pour certaines notions. Pour la physique je vois plutôt des objets sphériques ou amorphes (ou multimorphes?), ils oscillent d'une forme plus ou moin belle à une autre, scintillant, vacillant, avec des couleurs évolutives, c'est différentes structures sont soit quasi-immobile ou trés rapide effectuant des mouvements, des actions, réactions plus ou moi surréalistes donnant un esemble tantôt chaotique, tantôt harmonieux tous ça majoritairement sur fond noir. Voilà, en tout cas content d'avoir connu Mme Hélène Weber. Ne faites pas attention à mon écriture svp, après un parcour au collège chaotique, j'ai voulu reprendre les études donc sa va venir (merci Etienne Klein).

    bonne journée

  8. Bonjour, je suis une lycéenne qui cherche à pouvoir retenir c'est cours de SES mais egalement d'histoire de français , de sciences et je me demande comment appliquer le palais de memoire à mes cours car je voudrais vraiment pouvoir retenir. Pour le moment je fais des fiches avec des schémas et des definitions ou encore des Mindmaps. 

    Cordialement ,

    Nora

    1. Bonjour,

      Le principe du palais de mémoire est le suivant :

      – vous visualisez dans votre tête un trajet réel que vous maîtrisez parfaitement

      – vous créez des images mentales le long de votre trajet, qui associent des objets ou des lieux qui se trouvent sur votre chemin (= réceptacles à souvenir) avec les informations que vous souhaitez mémoriser

      Pour le procédé fonctionne, il faut d’abord que vous transformiez les informations à retenir en « images mémorables », et que vous les associiez avec vos réceptacles.

      Pour ma part, je trouve que faire des mind maps ou des flash cards est plus efficace pour apprendre et mémoriser. Mais dans certains cas, le palais de mémoire peut également se révéler pertinent.

      A bientôt,

      Hélène

  9. Bonjour,

    Merci pour cette vidéo. Cela s'applique de façon efficace à une liste de courses. Pensez vous que le palais de memoire soit utilisable pour mémoriser les cartes qui ont été jouées au bridge? Je dois me remémorer les cartes qui tombent à chaque pli mais je n'ai pas le temps de me faire une histoire à chaque pli.

    1. Bonjour,
      Oui, je pense que c’est possible. Mais je pense que le système PAO sera beaucoup plus pertinent ! J’ai également réalisé une vidéo sur cet autre procédé mnémotechnique.
      A bientôt,
      Hélène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *