Mémoire universitaire : comment élaborer un questionnaire ?

Etudiante, j'ai toujours eu vaguement l'impression que réaliser un questionnaire de recherche était un exercice facile. Mener des entretiens semi-directifs, voilà qui relevait d'une autre paire de manches. Dans le cadre d'un entretien, il fallait savoir rebondir sur les propos de son interlocuteur pour l'amener à préciser ses dires, illustrer ses impressions par des exemples concrets et repérer où il convenait d'approfondir.

Dans le cadre d'un questionnaire, point de difficulté analogue. Des questions à choix multiples. Des réponses fermées. Aucun "art du questionnement" à maîtriser.

Jusqu'au jour ou j'ai dû concevoir un questionnaire moi-même, et surtout, que j'ai dû analyser les réponses que j'ai obtenues.

Car j'ai alors mesuré tous les biais auxquels confronte "l'art du questionnaire" :

– Lorsque vous formulez une question qui n'est pas comprise par les sondés…et qu'ils répondent au pif…

– Lorsque vous n'avez pas envisagé tous les cas possibles de réponse…et que 80% de vos réponses finissent dans la case "autre"…

– Lorsque la question est formulée de telle sorte que deux personnes peuvent penser exactement la même chose et pourtant répondre l'une "oui" et l'autre "non"…

– Etc., etc., etc.

Non, définitivement non, concevoir un questionnaire n'est pas un exercice facile. Loin de là.

 

Un exemple ?

Première chose : vous décidez (normalement) de réaliser un questionnaire quand vous pensez que c'est la meilleure méthode d'investigation possible compte tenu de votre objet de recherche. Meilleure que l'observation, les entretiens semi-directifs, les expériences, etc.

C'est-à-dire, également, que vous avez déjà finalisé :

– Votre objet de recherche

– Une large part de votre investigation théorique (= lecture d'articles scientifiques, de livres, etc.)

– Vos hypothèses

L'étape des hypothèses est ESSENTIELLE.

Car c'est en fonction de vos hypothèses que vous allez construire vos questions. Les réponses obtenues devraient ainsi vous permettre de valider (ou non) les réponses provisoires que vous avez construites en regard de votre question de recherche.

Je remercie Djihad Ziani qui a accepté de soumettre son questionnaire à mon regard critique. Surtout, n'oubliez jamais que je suis passée comme vous par le labyrinthe de la recherche, et que je sais à quelles déconvenues il confronte. Donc, je vous donne des conseils et je formule des critiques, mais c'est vraiment en toute humilité, et je suis évidemment ouverte à toute discussion.

Voici les éléments qui m'ont été proposés :

Objet de recherche : quel est l'impact d'une affiche publicitaire sur l'acte d'achat du consommateur ?

Questionnaire sur l’impact de l’affiche publicitaire sur l’acte d’achat du consommateur :

Âge : ……….………

Sexe : ………………………

Profession/ statut : ………………………………….

1-Est ce que l’affiche publicitaire attire votre attention ?

-oui -non

2- Qu’est ce qui vous interpelle le plus dans une affiche publicitaire ?

-l’image -la couleur

-le slogan -la typographie

3- le message publicitaire est-il suffisamment convaincant pour déclencher l’achat chez vous ?

-oui -non -parfois

4- Ce message : « Ramy, le délice des fruits » vous semble t- il crédible ?

-oui -non

Pourquoi ? …………………………………………………………………………………………

5-Est-ce que l’affiche publicitaire vous incite à l’achat d’un produit ?

-oui -non

6-Si oui, quelle est votre fréquence d’achat ?

-élevée -moyenne -faible

7-Pensez-vous que l’affiche publicitaire a une grande influence sur votre comportement d’achat ?

-oui -non

8- Que pensez-vous de l’affiche publicitaire en Algérie ?

 

Question n°0 : pensez-vous que l'âge, le sexe et la profession (ou le statut) aient une incidence sur votre objet ?

Lorsque vous formulez une question, il faut que les réponses obtenues vous apportent des informations pertinentes. 

Avez-vous l'intention de croiser les réponses à d'autres questions avec l'âge ou la profession (par exemple) ? Pensez-vous que l'on soit plus ou moins influencé par les affiches publicitaires en fonction du sexe ?

Quelles hypothèses souhaitez-vous valider en demandant ces informations ?

Souhaitez-vous interroger un panel représentatif de personnes ? En fonction de quels critères ? Plus d'hommes ou de femmes ? Plus de jeunes ou de vieux ? Cela a-t-il une importance ? Pourquoi ?

A partir de combien de personnes interrogées pensez-vous avoir un échantillon représentatif ? Et représentatif de quoi ? De la population globale ? Connaissez-vous les caractéristiques de la population globale ?

 

Question n°1 : comment répondre à cette question ?!?

Surtout, mettez-vous à la place des personnes interrogées, et testez votre questionnaire auprès de personnes de votre entourage qui vous diront honnêtement comment ils comprennent (ou pas ) vos questions.

Est-ce que les affiches publicitaires attirent mon attention (ou peut-être une affiche en particulier) ?

Je dirais que oui, ou non, ça dépend…de mon état d'esprit, de l'endroit où se trouve l'affiche, de mes préoccupations, de ce que je suis en train de faire, des personnes avec lesquelles je suis, etc.

Comment allez-vous analyser ce type de réponse ?

 

Question n°2 : et si ce que je pense n'est pas proposé ?

N'oubliez pas de proposer une case "autre" lorsque vous suggérez des choix de réponse. 

Ayez également à l'esprit qu'en suggérant des réponses, vous influencez la personne interrogée : les personnes interrogées vous donneraient spontanément une réponse peut-être différente. C'est la raison pour laquelle il vaut mieux faire un pré-questionnaire avec des questions ouvertes, et proposer ensuite une question à réponses fermées à partir des premières réponses obtenues.

 

Questions n°3 et 5 et 7 : ATTENTION, vous posez aux personnes interrogées la question que vous vous posez vous en tant que chercheur !

Cela doit toujours vous mettre la puce à l'oreille.

Si nous faisons l'hypothèse que les motivations conduisant à un acte d'achat sont pour un part inconscientes, comment espérer que les personnes interrogées sachent répondre à une question aussi directe ?

Nous avons plutôt tendance à vouloir rester maître de nos décisions. Nous pouvons donc supposer que des personnes influencées par une affiche répondent "non" à cette question parce qu'elles pensent que leurs actions relèvent d'un choix rationnel.

Une personne qui dit être influencée l'est-elle vraiment ?

Une personne qui dit ne pas être influencée ne l'est-elle vraiment pas ?

Voici toute la difficulté de poser des questions directes. Comment appréhender les réponses obtenues ? Quelle image les personnes interrogées ont-elles envie de donner d'elles-mêmes ? Que pensent-elles qu'attende d'elles le sondeur ?

 

Question n°4 : quelle définition donnez-vous aux termes que vous employez ?

Un slogan me paraît-il "crédible" ?

Je peux vous assurer que les personnes interrogées vont se demander ce que vous entendez par "crédible". Est-ce que j'y crois ? Est-ce que c'est vrai ? Est-ce que c'est possible que ce soit vrai ? Est-ce que j'ai envie d'y croire ? Est-ce que ça a l'air possible ?

Du coup, les gens vont répondre en fonction de la façon dont ils comprennent (en eux-mêmes) ce qu'ils imaginent que vous voulez dire…

Je vous donne un autre exemple : j'ai un jour répondu à un questionnaire sur la propreté du métro parisien. L'une des questions était : "vous sentez-vous concerné par la saleté du métro ?" Je réponds "oui, bien sûr". Et la personne qui me pose les questions me dit qu'étant donné mes réponses précédentes, il est manifeste que je pense la même chose qu'une autre personne précédemment interrogée, qui avait répondu non à cette question. Vu qu'elle faisait tout son possible pour ne pas salir, elle ne se sentait pas concernée par la saleté du métro (elle ne se sentait pas responsable). Pour ma part, vu que je faisais tout mon possible pour ne pas salir, je me sentais très concernée par la saleté du métro (à laquelle je faisais attention de ne pas contribuer).

 

Question n°6 : attention aux termes vagues…

Pour certains, acheter fréquemment correspond à une fois par semaine, pour d'autres, à trois fois par semaine et pour d'autres encore à deux fois par an… Et pour vous ?

Il vaut mieux mettre des fourchettes explicites.

 

Question n°8 : qu'attendez-vous des réponses à cette question ?

Vous verrez, il arrive souvent que l'on se retrouve avec des réponses inexploitables. Concevoir, faire passer et exploiter un questionnaire prend beaucoup de temps. Je vous conseille donc de bien savoir à l'avance ce que vous attendez des réponses à vos questions.

 

Lorsque vous élaborez un questionnaire, adoptez en premier cette démarche :

– Définissez votre objet de recherche.

– Elaborez des hypothèses précises.

– Concevez des questions qui vous permettront d'obtenir des informations à même de valider ou invalider vos hypothèses.

 

Découvrez Méthodo en cliquant sur l'image

35 thoughts on “Mémoire universitaire : comment élaborer un questionnaire ?”

  1. Bonjour Hélène,

    je suis étudiant en M2 audit et contrôle de gestion; au fait pouvez vous m'expliquer, c'est quoi un projet de mémoire car on me l'exige alors que je ne connais pas encore sur quel sujet je vais reflechir. 

    Merci

    1. Bonjour,

      Je propose une démarche pour réaliser un « projet de mémoire » dans le premier chapitre de mon guide méthodo (accès gratuit).

      A bientôt,

      Hélène

      1. Bonjour,

        Merci de m'avoir répondu.J'ai essayé de lire un peu le guide mais est-ce que vous pouvez juste me dicter les grandes lignes d'un projet de mémoire,car j'ai moins d'une semaine pour le déposer.

        Merci

        1. Bonjour,

          Je pense que je vais avoir du mal à vous expliquer les grandes lignes mieux que je ne le fais dans mon guide…

          Vous pouvez également lire cet article que j’ai consacré au même sujet sur mon blog :http://donnezdusens.fr/comment-presenter-un-projet-de-recherche-dans-le-cadre-dune-candidature-pour-un-master-ou-une-these/

          Vous savez, faire ce mémoire va vous demander de faire des efforts (et de lire des documents beaucoup plus volumineux que les quelques pages par lesquelles je vous propose de commencer…).

          A bientôt,

          Hélène

        2. bonjour . S'il vous plaît pouvez-vous me aider propose  des questions pour ma rechecherche fin d'étude "consommation des psychotropes" Je suis confus, je ne peux pas me trouver aider. MERCI EN AVANT 

          1. Bonjour,

            Vous avez un thème. Il faut maintenant que vous élaboriez un vrai projet de recherche.

            Vous pouvez vous appuyer sur les conseils que je donne dans le premier chapitre de mon guide méthodo (accès gratuit sur ce blog).

            A bientôt,

            Hélène

  2. bonjour,

    voila, je suis entraine de faire un travail en vue du lancement d'un nouveau service par ma societé, j'ai fais un questionnaire adréssé au grand public pour savoir si ce produit méritre d'etre commercialisé ou pas , la partie analyse "dépuillement du questionnaire " est fini et la je bloc par rapport au commentaire, il ya beaucoup de réposes et je rouve inutile de tous les commenter.

    comment faire le tri des réponse ou doi je les commentés une par une .

    merci de votre réponse

    1. Ton travail aurait pu débuter par un prétest pour éliminer les questions inutiles pour le test final. Puisque vous ne pouvez faire marche arrière, il faut catégoriser ses questions autant que les autres et en faire un commentaire global. 

    2. Bonjour,

      La première question à vous poser est la suivante : qu’attendiez-vous/quelles informations vouliez-vous recueillir en posant chacune de vos questions ?

      Lorsque l’on conçoit un questionnaire, normalement, on le fait pour valider ou invalider des hypothèses. Revenez sur vos hypothèses de départ et demandez-vous si les informations que vous retirez de votre questionnaire vous permet ou non de les valider. 

      Vous verrez que vous n’avez pas besoin de TOUT commenter ( ce n’est absolument pas une obligation).

      A bientôt,

      Hélène

  3. Bonjour Hélène,

    J'aurais aimé avoir quelques conseils par rapport à la partie empirique du mémoire. Je suis à deux semaines de rendre mon travail et je n'ai toujours pas fait de recherche "sur le terrain" car je ne sais absolument pas comment procéder, sachant que mes moyens financiers et mon temps sont limités. Je voulais au départ réaliser un questionnaire à remmettre dans des forums communautaires en ligne mais je me suis aperçu qu'il me fallait un grand nombre de réponses pour que mon étude soit valide. J'ai donc décidé de passer des entretiens semi-directifs auprès d'entreprises. Or, je ne sais pas qui contacter (il faudrait de préférence que ça soit quelqu'un de haut placé, un directeur ce qui me parait difficle). De plus je ne sais pas si cette méthode me permettrait de valider mes hypothèses de manière pertinente. Bref, je ne sais pas du tout quoi faire.

    Merci d'avance pour votre réponse

    1. Bonjour,

      Pourriez-vous me présenter votre projet de recherche en vous appuyant sur les conseils que je donne dans le premier chapitre de mon guide méthodo (accès gratuit). Il faudrait que j’en sache plus pour vous aiguiller.

      A bientôt,

      Hélène

      1. Merci pour votre réponse.

        Après un stage de 6 mois effectué au sein d'une centrale de réservation d'hébergement en ligne, j'ai décidé d'en faire le sujet de mon mémoire, ou plutot leur stratégies concurrentielles pour être plus précis. J'ai observé pendant mon stage que la concurrence occupait une place centrale dans leurs décisions stratégiques.
        Ce qui caractérise le milieu touristique, c'est que le paysage concurrentiel est très dynamique et change constamment, donc je me suis demandé si leurs stratégies actuelles ne représentaient pas un frein à leur développement dans le secteur de l'hôtellerie. 
        Je suis donc parti de cette problématique pour effectuer mes recherches théoriques.

        Je vous présente brievement mon plan qui se découpe en 3 parties :

        Dans la première, je présente ces centrales de reservation en ligne et explique ce qui a fait leur succès (l'arrivée d'internet, e-distribution…), ce qui a fait que nous utilisons tous maintenant ce mode réservation pour réserver des chambres d'hôtels.

        La deuxième partie concerne les stratégies ainsi qu'une analyse de l'environnement concurrentiel. (Les concurrents directs, indirects, la menace des nouveaux entrants, la consommation collaborative…)

        J'ai reservé la 3ème partie à l'étude empirique et l'analyse des résultats.

        J'en profite pour vous remercier pour ce blog et tout le travail que vous faites pour venir en aide aux étudiants.

         

        1. Bonjour,

          Votre projet m’a l’air tout à fait pertinent, ainsi que votre plan.

          Vos idées concernant les entretiens à mener sont également bonnes, c’est dommage qu’il vous reste si peu de temps…

          Pourquoi ne pas interviewer des personnes au sein de votre lieu de stage ? Vous pouvez tout à fait interroger vos anciens collègues.

          Qu’en pensez-vous ?

          A bientôt,

          Hélène

  4. Bonjour Hélène,

    je suis enseignante en train de faire un travail de recherche sur l'impact de l'intelligence émotionnelle sur la performance de l'enseignant. Bien sûr je dois préparer un questionnaire. qui tienne compte des composantes essentielles de l'IE selon Golman: la conscience de soi, la confiance en soi, la motivation  et les principales émotions colère, peur, ..

    Merci par avance

     

    1. Bonjour,

      Quelle est votre question de recherche et quelles sont les hypothèses que vous souhaitez valider (ou invalider) grâce à votre questionnaire ?

      Cette méthode d’investigation est-elle la plus adaptée pour explorer vos hypothèses ?

      A bientôt,

      Hélène

  5. Bonsoir Hélène,

    Je suis tombée sur votre page et je la trouve très intéressante. J'ai un blocage au niveau de la réalisation d'un questionnaire pour mon mémoire. Je suis en dernière année psychologie clinique. Mon mémoire s'intitule: "Le cancer: comment le patient vit-il avec cette malade à pronostic grave"

    Dans mon plan, j'aborde le cancer d'un point de vue général ensuite l'impact psychologique (Annonce, défense, deuil, solitude, …) et pour finir l'aide psychologique (les ressources externes).

    Je ne sais pas du tout comment me lancer, je bloque complètement alors que j'ai déjà mon échantillonage mais pas encore fait mon questionnaire!

    Merci d'avance pour votre réponse,

    Souky

     

    1. Bonjour,

      Etes-vous sûr que le questionnaire soit le meilleur dispositif d’investigation dans votre cas ?

      Le principe de l’investigation, c’est de rassembler les informations qui vont vous permettre de valider (ou non) vos hypothèses.

      Faites les choses par étape :

      – Formulez votre problématique

      – Identifiez trois ou quatre hypothèses (réponses provisoires à la problématique)

      – Repérez quelles sont les informations qui vous permettraient de valider vos hypothèses

      – Mettez en place le dispositif d’investigation qui vous permettra d’obtenir ces informations. Si c’est un questionnaire, demandez-vous quelles questions vous devez poser.

      A bientôt,

      Hélène

  6. bonsoir je suis etudiant en M2 Marketing et commerce international je suis entrain d'elaborer mon mémoire de fin de cycle et j'ai un problème au niveau des questionnaires et du guide d'entretien que j'ai pas encore fait puisque j'arrive pas pouvez vous me guide afin que je puisse finir avec le mémoire

      1. merci j'ai pu lire je vais essaye de le mettre en pratique puisque les questionnaires que j'avais montrer à mon encadreur au début m'a découragé il à rejetté ma proposition de questionnaire je vais vous envoyé ça bientot

    1. Bonjour,

      Vous avez un sujet : l’analyse du budget de l’Etat.

      Pour déterminer le protocole de recherche adapté, il faut que vous précisiez votre problématique et vos hypothèses.

      Je vous propose de rédiger un projet de recherche d’une ou deux pages et de me l’envoyer grâce au formulaire de contact de ce blog.

      Avez-vous lu par ailleurs les articles que j’ai consacrés sur ce blog à la méthode d’investigation et à la démarche de recherche en sciences sociales ? J’y donne des conseils qui vous seront utiles.

      A bientôt,

      Hélène

  7. Bonjour Madame Hélène,

     

    Je viens de découvrire votre blog et je le trouve vraiment génial 🙂

    Je suis étudiante en MA2 Sciences de gestion (Audit) et je fais mon mémoire sur le lien entre l'audit interne et la norme ISO 9001. Je suis stressée et paniquée, j'ai beaucoup d'idée j'ai lu pas mal d'articles mais je sais pas par quoi commencer même si j'ai fait un plan provisoir à mon travail. ma question est liée au questionnaire: en fait j'ai décidé de faire une enquête auprès des entreprises afin de leur demander des infos sur la norme, les changements apportés par sa nouvelle version (2015) et donc prouver qu'il y a un lien direct maintenant entre ISO 9001 et audit interne vu que les deux mettent l'accent sur la notion du risk management. le problème c'est que j'ai fait des hypothèses, je sais pourquoi je sens que j'ai pas d'hypothèses!!!!!! je sais pas quelles questions je mettrai dans mon questionnaire bref je suis au bout de ma vie

    j'ai besoin de vos conseils

     

    Merci d'avance

    1. Bonjour,

      Il faudrait que j’ai un peu plus d’infos pour vous accompagner. Rédigez une à deux pages de projet de recherche en vous appuyant sur les conseils que je donne dans le premier chapitre de mon guide méthodo (accès gratuit). Et envoyez-le moi.

      A bientôt,

      Hélène

  8. Bjr. ce site est une merveille. moi je suis étudiante en master 1 communication et je rédige actuellement mon mémoire. cependant je suis déjà sur la partie empirique . et j'ai trois méthodes pour la réaliser. la netnographie, les entretiens et le questionnaire via Facebook. mais j'ai du mal à réaliser mon questionnaire. mon sujet parle des réactions des internautes sur les questions politiques. aussi je ne sais pas exactement ce que je dois demander dans  le questionnaire. mes problématique sont les suivantes : quels sont les causes des interactions sur les sujets politiques? quel est l'impacte de ces commentaires? sous quels aspects se présentent les réactions des internautes? et quels sont les enjeux? du coup je ne sais pas quoi demander aux internautes dans le questionnaire et quels questions poser dans les entretiens. ( je précise que les entretiens seront à l'endroit des personnes qualifiées dans le domaine politique) merci de m'eclairer. j n'ai plus que 3 semaines pour le faire. 

    1. Bonjour,

      Un questionnaire sert à valider ou invalider une hypothèse.

      Votre sujet : les interactions des internautes sur les sujets politiques.

      Il faut que vous précisiez votre problématique (trois questions, c’est trop). 

      Que voulez-vous comprendre exactement ?

      Par exemple :

      Vous pourriez choisir la question suivante : pourquoi les questions politiques donnent-elles matière à tant de commentaires sur internet ?

      Vous pourriez partir du constat que l’abstention est très importante lors des élections alors que les sujets politiques semblent mobiliser beaucoup de monde sur les réseaux sociaux (il s’agit d’un présupposé qu’il faudrait vérifier). Pourquoi ce constat ?

      Il faut ensuite que vous élaboriez des hypothèses (= réponses provisoires à la question posée), en vous appuyant sur vos lectures théoriques et peut-être les interviews d’experts que vous aurez interrogés.

      Enfin, votre questionnaire servira à valider (ou pas) vos hypothèses.

      Par exemple : vous faites l’hypothèse que beaucoup de personnes s’impliquent dans les échanges sur les sujets politiques sur Internet parce que…

      Vous posez ensuite une question pour confirmer (ou pas) votre idée. 

      Attention à ne pas suggérer la réponse.

      Le plus important, avant de chercher à faire des questions, c’est de préciser votre problématique et vos hypothèses.

      A bientôt,

      Hélène

       

       

  9. Bonjour,

    Je suis étudiante en Master 2 et j'ai réalisé un questionnaire dans le cadre de mon mémoire.

    Pourriez-vous m'indiquer la meilleure approche afin de tester, vérifier et prouver la validité de mon questionnaire? Je sais qu'on peut utiliser l'alpha de Cronbach pour un questionnaire basé sur des échelles de Likert mais qu'en est-il pour les questions à réponses ouvertes, oui/non, un classement d'idées (principaux avantages/inconvénients),…

    Merci!

    1. Bonjour,

      Lorsque vous posez des questions ouvertes, il faut ensuite procéder à une « analyse de contenu » pour mettre en valeur ce qu’il y a de commun dans les réponses de vos différents interviewés. Votre objectifs est de repérer les processus, les représentations, les liens, les significations…

      Il s’agit d’une approche de type clinique (« au plus près du lit du patient », donc proche des personnes) qui va faire appel à vos capacités d’empathie. L’objectif est de chercher à voir du point de vue de l’autre ce qu’il ressent, ce qu’il vit, les questions qu’il se pose et la façon qu’il a d’y répondre. Il faut parfois coupler cette approche avec d’autres, également de type clinique : observation en situation, observation participante, groupe de parole… Vous savez que votre investigation donne des résultats probants quand vous commencer à repérer des processus similaires, des résponses identitiques, des observations qui se répètent.

      Encore une fois, n’oubliez pas que pour « voir », il faut savoir ce que l’on cherche. Ou bien savoir se laisser surprendre. Il faut donc bien préparer ses hypothèses en amont et déconstruire ses représentations.

      A bientôt,

      hélène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *