Comment comprendre et mémoriser un cours difficile ?

 
 

En première année d'études supérieures, il n'est pas rare de suivre des cours dans des disciplines totalement nouvelles.

Vous ne comprenez pas ce que vous lisez quand vous reprenez vos notes ou que vous abordez un ouvrage théorique ?

Vous ne parvenez pas à stocker ou mémoriser les informations en vue de votre examen ?

Ces quelques conseils pourraient bien vous être utiles…

 

1. Soyez patient et persévérant

 

Un pédagogue célèbre nommé Piaget a mis en évidence que lorsque l'on apprend, deux processus différents peuvent s'opérer :

– un processus d'assimilation

ou

– un processus d'accomodation

 

Si vous êtes déjà familier de la matière que vous souhaitez travailler, il y a de grandes chances que vous ayez déjà organisé un certain nombre d'informations dans votre tête.

Les nouvelles informations seront alors assimilées aux anciennes.

Par exemple, si vous suivez un cours de mathématiques au lycée, vos acquis du collège vous permettront d'aborder les nouveaux contenus avec d'autant plus de facilité que vous aurez trié, organisé et classé vos connaissances avec précision : de nouvelles méthodes de calcul viendront par exemple compléter celles que vous maîtrisez déjà.

Par contre, si une matière est totalement nouvelle, cela vous demande de vous créer un tout nouveau système de rangement : c'est ce que Piaget appelle le processus d'accomodation.

Pour s'en sortir, on utilise en général des connaissances déjà stockées en vue de faire des liens et d'apprivoiser progressivement les nouvelles connaissances.

Par exemple, beaucoup d'étudiants se disent très déstabilisés quand ils découvrent la philosophie en classe de Terminale.

Ils ne comprennent pas ce qui est attendu d'eux, comment organiser ou stocker ces nouvelles connaissances, ni comment réfléchir d'une manière qui leur semble complètement inédite.

En réalité, nous rencontrons ce même type de difficulté chaque fois que nous devons apprendre quelque chose de complètement nouveau. Au départ, nous ne parvenons à faire aucun lien avec ce que nous savons déjà.

Patience, les choses se mettent en place progressivement.

Mais alors, comment faire concrètement ?

 

2. Commencez par les bases

 

Si vous amorcez vos révisions en vous attaquant d'emblée à votre énorme manuel ultra-complet, ultra-long et ultra-compliqué, il y a de grandes chances pour que vous perdiez votre motivation rapidement.

Je vous conseille de vous procurer un ouvrage simple, petit et accessible pour commencer par organiser votre "système de rangement" dans votre tête.

Vous pouvez également commencer par chercher à maîtriser l'organisation générale des cours et parties que vous devez apprendre.

 

Cette méthode a deux avantages :

– Premièrement, vous commencez par travailler un contenu qui est à votre portée et que donc vous comprenez ;

– Deuxièmement, cela vous permet d'organiser vos connaissances, ce qui est un premier pas de franchi vers leur mémorisation.

 

Les difficultés de compréhension constituent l'une des premières causes de démotivation chez les étudiants.

Petit à petit, à mesure que vous aurez une idée claire des connaissances de base à maîtriser, vous pourrez aller progressivement vers les notions plus complexes.

 

3. Anticipez l'usage concret des connaissances que vous souhaitez comprendre et mémoriser

 

Les étudiants qui mémorisent le mieux sont ceux qui se posent la question suivante : à quoi cela va-t-il me servir de savoir cela ?

A résoudre un type de problème ? A approfondir ma réflexion sur un sujet donné ? A savoir faire quelque chose ?

 

Si votre réponse est "à avoir mon examen", alors vous poser cette autre question est nécessaire :

Comment et sur quoi allez-vous être évalué ?

– des exercices d'application : il faudra vous entraîner.

– des connaissances à connaître par coeur : il faudra repérer les plus importantes à connaître et les mémoriser.

– des sujets de réflexion : il faudra envisager le type de question qui pourra vous être posé et vous entraîner à y répondre.

– etc.

 

Quand vous aurez une idée précise de la façon dont vous serez évalué, vous aborderez votre cours en vous demandant : "en quoi savoir ceci ou cela va-t-il m'être utile ? A quoi cela va-t-il me servir ?"

Vous pouvez, en même temps que vous apprenez votre cours, vous constituer une liste de questions qui pourraient vous être posées au moment de l'examen…et vous entraîner ensuite à y répondre pour réviser.

 

4. Utilisez les méthodes de travail qui ont fait leurs preuves

 

Vous pouvez vous reporter aux articles des rubriques "techniques utiles" et "tutoriels vidéo" afin de découvrir des méthodes de travail qui pourront vous aider à rendre la vôtre plus efficace : les mind maps, les fiches de révision, comment lire un livre efficacement

Vous pouvez également envisager de nouvelles techniques de travail pour vous motiver à travailler : améliorer l'efficacité de votre méthode de travail, lutter contre la procrastination, se motiver à travailler n°1: le principe de réciprocité

 

J'espère que cet article vous aura donné quelques pistes de réflexion pour améliorer votre méthode d'apprentissage de vos cours.

Laissez-moi un commentaire pour témoigner de la façon dont vous travaillez et de vos difficultés concrètes qui n'ont pas trouvé ici leur réponse : comment travaillez-vous concrètement ?  Comment mémorisez-vous vos cours ? Vous demandez-vous à quoi va vous servir ce que vous apprenez ?

 

Je ne manquerai pas de compléter ces premiers conseils.

A bientôt,

Hélène WEBER.

 

15 thoughts on “Comment comprendre et mémoriser un cours difficile ?”

  1. Merci pour ces méthodes je vais très vite les mettre en application c’est d’autant plus difficile pour moi que je viens d’arriver dans une université française les méthodes de travaille étant complètement différentes je me sens vraiment mal en classe parceque je passe pour le boulet qui ne comprend rien en tt cas merci

  2. Pour bien comprendre et mémoriser ainsi que maitriser les cours,premièrement le principe se base sur la volonté,fidélité et confiènce en soit,la maitrise a fortement besoin d’un bon cerveau pour nourir un cerveau en matière il lui faudra la repetition et bien manger pour l’énergie naturel du cerveau…

    1. Bonjour,

      Il faut que vous commenciez par faire un projet. Vous pouvez consulter l’article du blog qui porte sur cette question, ainsi que le premier chapitre de mon guide méthodo (accès libre).

      A bientôt,

      Hélène

    1. Bonjour Traore Ali,

      Vous venez d’entrer au collège et vous avez le sentiment de ne rien comprendre ?

      Quelles seraient les personnes de votre entourage qui pourraient vous aider ? Un enseignant en qui vous auriez confiance, un frère ou une soeur, vos parents, l’infirmière, un camarade, autre ?

      Lorsque l’on rencontre des difficultés, la première chose est de sortir de son isolement et de demander de l’aide. Vous le faites ici sur ce blog et c’est déjà un premier pas. 

      Regardez autour de vous : qui pourrait vous écouter et comprendre vos difficultés ?

      A bientôt,

      Hélène

  3. Bjr . Voila moi je dois validé ma v a e . Validation des acquis et de l'experience .le probleme pour moi sa fait des annees que je vais plus a l'ecole donc c'est difficile de retenir mes leçons . S v p comme t procédé merci de votre compréhension.

  4. bsr moi c est odilon je suis etudiant en deuxieme année électrotechnique, mon soucis a moi est que j ais beaucoup de mal a mettre en excerces mes formules appris dans les excercies et j as la tete qui chauffe parfois en apprenant souvant merci de bien vouloir m aider  dans l'attente d'une reponse recevé mes salutations les plus distingues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *